Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : le variant Omicron "va supplanter Delta dans quelques semaines", assure un épidémiologiste

Alors qu'un premier malade du Covid-19, porteur du variant Omicron, est mort au Royaume-Uni, l'épidémiologiste Antoine Flahault a mis en garde ce lundi sur franceinfo que ce variant allait devenir majoritaire "dans quelques semaines dans toute l'Europe".  

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Vaccination (illustration). Le 1er septembre 2021 (EMMANUEL CLAVERIE / FRANCE BLEU PÉRIGORD)

"Omicron va être le variant qui va supplanter Delta dans quelques semaines dans toute l'Europe et probablement rapidement dans le monde", a assuré lundi 13 décembre sur franceinfo l'épidémiologiste Antoine Flahault, directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l'université de Genève, alors qu'une première personne contaminée par Omicron est décédée au Royaume-Uni. 

franceinfo : Le Premier ministre britannique Boris Johnson parle de "raz-de-marée" en évoquant le variant Omicron. Est-ce la bonne expression ?

Antoine FlahaultJe ne sais pas si c'est la bonne expression, mais les Britanniques font face aujourd'hui à une explosion du nombre de cas de ce nouveau variant Omicron. Il faut savoir que les Britanniques séquencent beaucoup leurs virus, donc ils sont beaucoup mieux informés que beaucoup de pays d'Europe continentale, en particulier la France qui séquence moins que les îles britanniques. Donc, ils voient une augmentation très rapide de la proportion du variant Omicron parmi les virus identifiés.

Est-ce que la situation est la même en France ?

Il est possible que la France soit un peu en décalage sur le plan temporel. Mais dans quelques semaines, ce sera la même chose. Il ne faut certainement pas anticiper que ce sera très différent. Pour le variant Delta, les îles britanniques avaient reçu probablement de l'Inde, avec laquelle ils ont des relations historiques, davantage de personnes porteuses de ce variant. On voit aujourd'hui deux pays qui séquencent beaucoup et qui rapportent beaucoup de cas : ce sont le Danemark et le Royaume-Uni. Et ces deux pays connaissent une flambée très rapide de ce variant, qui est en train de prendre toute la place. Il gagne des tournois internationaux, si je puis dire. Et très probablement, Omicron va être le variant qui va supplanter Delta dans quelques semaines dans toute l'Europe, et probablement rapidement dans le monde.

Est-ce que les vaccins protègent bien de ce variant Omicron ?

Oui, pourvu qu'il soit complet. Ça, c'est la très bonne nouvelle. Un schéma vaccinal complet contre le coronavirus, ce sont les trois doses. Il faut considérer que c'est comme pour la polio, pour laquelle il faut aussi trois doses. Pour le coronavirus, maintenant, on sait qu'il faut trois doses et qu'elles permettent d'être très efficaces contre tous les variants, Delta, Alpha et Omicron. Il y a au moins 75% d'efficacité restaurée avec la troisième dose contre ce variant Omicron, selon les données les plus récentes dont on dispose. Omicron est beaucoup plus transmissible, c'est pour cela qu'il se déploie comme une traînée de poudre sur le territoire du Royaume-Uni. On pense aussi qu'il est moins virulent, mais on ne sait pas de combien. On pense qu'il échappe à l'efficacité d'une vaccination incomplète, c'est-à-dire à deux doses. Mais en revanche, on sait aujourd'hui qu'il est tout à fait sensible à un vaccin complètement mené jusqu'à la troisième dose.

Est-ce qu'il faut redouter d'autres variants ?

Oui, il y aura d'autres variants. On sait aujourd'hui qu'un variant fait une ou deux vagues. On a eu deux vagues de variant Delta, deux vagues de variant Alpha. Donc on aura sans doute une vague de ce variant Omicron, peut-être une deuxième. Et puis arrivera sans doute, malheureusement, encore de nouveaux variants. Donc, il va falloir qu'on apprenne à se battre contre ces virus de façon la plus intelligente possible. Le vaccin, c'était déjà une première forme d'intelligence. Mais il y a aussi la ventilation, le port du masque... Tout cela va nous aider. Ventilez vos espaces clos. C'est à l'intérieur des maisons, des bars, des restaurants, dans ces endroits-là, qu'on attrape ce fichu coronavirus. Et je crois que l'on sait aujourd'hui de mieux en mieux comment lutter contre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.