Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : "Il est probable qu'Omicron soit déjà majoritaire en Île-de-France, notamment à Paris", affirme le fondateur de CovidTracker

Sur les 20 à 30 ans, "on a une explosion des contaminations depuis quelques jours", affirme Guillaume Rozier.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Guillaume Rozier, le fondateur de CovidTracker, le 12 février 2021. (JOEL SAGET / AFP)

"Il est probable qu'Omicron soit déjà majoritaire en Île-de-France, notamment à Paris", affirme l'ingénieur fondateur de CovidTracker et de Vite Ma Dose Guillaume Rozier mardi 21 décembre sur franceinfo. À partir de son outil qui suit l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France, il estime que "jusqu'à 9 % des contaminations peuvent être dues au variant Omicron en France". Il "suspecte" aussi "très fortement qu'Omicron se développe de façon très rapide chez les 20-30 ans".

>> Les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct.

franceinfo : Peut-on déjà parler de vague Omicron en France, comme au Royaume-Uni ?

Guillaume Rozier : La vague Omicron est en train de déferler aussi en France et cette vague arrive vraiment au moment du pic de la vague précédente qui vient de se terminer à la mi-décembre, qui est la vague du variant Delta. Delta est en train de perdre du terrain. Les contaminations dues au variant Delta sont en train de baisser, mais cette nouvelle vague due au variant Omicron se repend très vite.

"C'est difficile en France d'estimer le nombre de cas qui sont dus au variant Omicron parce qu'on fait peu de séquençage. À peu près 1 % des cas positifs sont séquencés."

Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker

à franceinfo

Avez-vous une estimation, tout de même, de la part de variant d'Omicron dans les cas actuels de Covid-19 ?

Il y a trois jours - puisque les données épidémiques sont publiées trois jours après prélèvement sur les patients - on pouvait estimer que jusqu'à 9 % des contaminations peuvent être dues au variant Omicron en France. Mais la situation n'est pas la même partout en France face au variant Omicron. Il se développe de façon extrêmement rapide en Île-de-France, notamment à Paris. Il est probable qu'Omicron soit déjà majoritaire en Île-de-France et notamment à Paris, ce qui n'est pas le cas dans la majorité des départements. Il y a des départements isolés qui sont touchés par le variant aussi, comme la Sarthe, le Puy-de-Dôme, les Hautes-Alpes et la Nièvre, mais c'est principalement en Île-de-France.

Le variant Omicron touche-t-il toutes les tranches d'âge ?

On a des tranches d'âge qui sont beaucoup plus touchées que les autres. On ne connaît pas le pourcentage d'Omicron par tranche d'âge parce que les criblages ne donnent pas cette information mais les contaminations, tous variants confondus, sont en train de baisser dans la plupart des tranches d'âge, ce qui correspond à la vague Delta qui est en train de passer, par contre, sur les 20 à 39 ans, et notamment les 20 à 30 ans, on a une explosion des contaminations depuis quelques jours, ce qui fait augmenter globalement le chiffre des contaminations en France. C'est impossible de savoir fermement si c'est lié à Omicron mais on suspecte très fortement qu'Omicron se développe de façon très rapide chez les 20-30 ans et ce serait cohérent avec ce qu'on a vu dans d'autres pays notamment au Royaume-Uni ou en Afrique du Sud, où là aussi Omicron s'est développé de façon très rapide chez les jeunes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.