Val-de-Marne : le travail de l’ombre des petites mains de l’hôpital de Créteil

La lutte se poursuit dans les hôpitaux et les cliniques pour soigner les patients du coronavirus, 29 000 sont actuellement hospitalisés. Derrière les soignants, il y a toute une armée de petites mains.

France 2

550 lits, 2 200 salariés, l’hôpital intercommunal de Créteil dans le Val-de-Marne est une énorme machine, qu’il faut faire fonctionner 24 heures sur 24. Derrière les soignants, administratifs, techniciens et logisticiens s’activent. On ne les voit pas toujours, mais sans eux, la machine ne tourne pas. Chaque jour, Pascal Rodriguez fait des allers-retours entre le magasin général et les différents services de l’hôpital. Il les approvisionne selon leurs besoins en produits divers.

Deux heures de travail supplémentaires par jour

L’établissement compte 25 bâtiments répartis sur plus de quatre hectares. Pour les relier, des kilomètres de galeries souterraines. Pascal Rodriguez les sillonne à longueur de journée, et beaucoup plus ces dernières semaines. "Depuis que le Covid-19 est arrivé, on a, à peu près, deux heures de travail de plus par jour", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un couloir d\'hôpital. Photo d\'illustration.
Un couloir d'hôpital. Photo d'illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)