Vaccins contre le Covid-19 : la Commission européenne recadre AstraZeneca

Le laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé que les livraisons de son vaccin contre le Covid-19 allaient être réduites en Europe, et ce, de près de 60% au premier trimestre. 

Alors que les campagnes de vaccination contre le Covid-19 se poursuivent dans les les pays de l’Union européenne, le laboratoire britannique AstraZeneca a annoncé une réduction de près de 60% des livraisons de son vaccin au premier trimestre en Europe. Une contrariété majeure pour Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, qui l’a fait savoir au PDG d’AstraZeneca. "Ursula von der Leyen l’aurait en effet appelé lundi matin, et selon un fonctionnaire européen, la tonalité de cet appel a été très ferme. Elle lui a dit que ça n’allait pas et qu’il fallait qu’il trouve une solution", explique le journaliste de France Télévisions Julien Gasparutto, en direct de Bruxelles (Belgique). 

Les 27 ont-ils été lésés par rapport à d’autres pays ? 

La Commission européenne juge "inacceptables" ces retards de livraison et demande à AstraZeneca d’indiquer combien de doses ont été produites, dans quels laboratoires et à quels pays elles ont été livrées. "L’Europe a en effet versé plusieurs centaines de millions d’euros à AstraZeneca pour l’aider à développer son vaccin et à Bruxelles, on soupçonne désormais que les 27 ont été lésés par rapport à d’autres pays. Pour l’heure, les réponses du laboratoire sont jugées insuffisantes par la Commission européenne", précise Julien Gasparutto. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annonce lors d\'une conférence de presse à Bruxelles, avoir trouvé un accord avec le Royaume-Uni, le 24 décembre 2020.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annonce lors d'une conférence de presse à Bruxelles, avoir trouvé un accord avec le Royaume-Uni, le 24 décembre 2020. (DURSUN AYDEMIR / HANS LUCAS / AFP)