Vidéo Covid-19 : "Il faut faire le plus longtemps possible œuvre de pédagogie", avant d’envisager la vaccination obligatoire, estime Edouard Philippe

Publié
Article rédigé par
Lucas Menget, Selim Gheribi - franceinfo
Radio France

L'ancien Premier ministre souligne sur franceinfo qu'il y a une réalité "massive et presque invisible et inaudible" de personnes qui adhèrent à la vaccination.

"Il faut faire le plus longtemps possible œuvre de pédagogie" avant d'envisager la vaccination obligatoire, a affirmé vendredi 23 juillet sur franceinfo Edouard Philippe, en marge des Napoléons, un forum de discussion sur l'actualité qui se tient à Arles (Bouches-du-Rhône). "Je vois des gens que je respecte beaucoup qui ont une vraie angoisse vis- à-vis du vaccin", admet l'ancien Premier ministre. "Parfois, leurs arguments paraissent entendables, parfois ils me surprennent parce que je ne comprends pas ces arguments."

>> Covid-19, pass sanitaire, vaccination : les dernières informations en direct

Face aux inquiétudes qui s'expriment sur la vaccination, et alors que des manifestations contre la vaccination et le pass sanitaire continuent d'avoir lieu, Edouard Philippe entend que l'on garde "un ordre de proportion". "Il faut faire très attention à ce qu'on voit et à ce qu'on entend. Et il ne faut jamais oublier ce qu'on n'entend pas."

"Ce qu'on n'entend pas, c'est qu'on est quasiment 40 millions de Français vaccinés en première dose. C'est-à-dire qu'en réalité, on vaccine massivement en France dans une organisation qui est bonne."

Edouard Philippe

à franceinfo

L'ancien Premier ministre souligne qu'il y a une réalité "massive et presque invisible et inaudible" de personnes qui adhèrent à la vaccination. S'il estime qu'il ne faut "absolument pas négliger" les oppositions, il juge que cela reste "beaucoup plus limité dans sa réalité que ceux qui ne se voient pas". Mais les politiques "suivent avec beaucoup d'attention cette résurgence que certains disent irrationnelle, que d'autres disent obscurantistes, que moi je ne qualifie pas."

La vaccination obligatoire, "un vieux principe de santé publique"

Edouard Philippe rappelle que la vaccination, "ça fonctionne, ça marche, c'est sans danger" et qu'il faut montrer "qu'aujourd'hui, ceux qui sont malades et qui sont atteints de formes graves de la Covid sont des gens qui ne sont pas vaccinés". Et il martèle : "Il faut le démontrer avant de passer à des formes qui sont peut-être plus coercitives, ou en tout cas plus obligatoires de la vaccination."

La vaccination obligatoire est "un vieux principe de santé publique", ajoute Edouard Philippe. "On le fait sur les nourrissons. Et l'humanité ne s'en porte que mieux. On ne va pas s'excuser" du fait "que l'humanité a réussi à mettre au point des vaccins pour la sauver de maladies terrifiantes."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.