Vaccins contre le coronavirus : les pistes pour augmenter la production

Comment répondre à l’immense demande de vaccins contre le Covid-19 ? Certains réclament que les brevets soient ouverts à d’autres laboratoires. Une utopie ?

franceinfo

À peine arrivé sur le marché, le vaccin contre le Covid-19 suscite déjà la discorde. Les États s'arrachent les quantités disponibles. Pour 2021, les laboratoires Pfizer/BioNTech annoncent pouvoir produire deux milliards de doses, contre un milliard pour Moderna et trois milliards pour AstraZeneca. Pour cela, les industriels comptent sur leurs sites de production, qui sont au nombre de quatre aux États-Unis et quatre en Europe (Belgique, Suisse, Espagne et Allemagne) pour Pfizer et Moderna. Le vaccin d'AstraZeneca est, quant à lui, produit au Royaume-Uni et en Belgique.

Collaboration ou suppression des brevets

Pour produire encore plus, il faudrait que d'autres laboratoires prêtent main-forte, selon Anne Bucher, ancienne directrice générale de la santé de la Commission européenne. "L'initiative d'utiliser Sanofi pour produire les vaccins de Pfizer/BioNTech va dans ce sens", estime-t-elle. Mais le vaccin nécessite des savoir-faire spécifiques. Alors, pour augmenter les quantités de vaccins disponibles, des spécialistes de l'industrie pharmaceutique proposent de s'approvisionner hors des frontières de l'UE en collaborant avec la Russie ou la Chine. Autre piste : un traité de l’OMC permet de supprimer les brevets, mais il faudrait indemniser les laboratoires. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les médecins de la Royal Navy préparent des injections du vaccin Oxford/AstraZeneca Covid-19 dans un centre de vaccination installé sur l\'hippodrome de Bath en Angleterre, le 27 janvier 2021.
Les médecins de la Royal Navy préparent des injections du vaccin Oxford/AstraZeneca Covid-19 dans un centre de vaccination installé sur l'hippodrome de Bath en Angleterre, le 27 janvier 2021. (ADRIAN DENNIS / AFP)