Vaccin contre le Covid-19 : des soignants encore sceptiques à Saint-Denis

Le chef des urgences du centre hospitalier Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) tente de convaincre une partie du personnel soignant, encore sceptique ou indécise vis-à-vis du vaccin contre le Covid-19.

France 2

Au centre hospitalier Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), le chef des urgences, Mathias Wargon, doit faire face à la réticence d’une partie de ses équipes vis-à-vis du vaccin contre le Covid-19. "Je me suis fait vacciner et j’engage ceux qui ont plus de 50 ans à le faire. Alors oui, ça fout les jetons de s’injecter un truc, mais tout fout les jetons, traverser la rue, faire de la moto…", lance-il franchement dans une réunion avec le personnel soignant. "Je ne suis pas un anti-vaccin, mais on n’a pas de vision à long terme et on ne sait pas ce que ça peut occasionner", répond Erwann Bouillon, un infirmier du service.

"Le rapport bénéfice-risque est favorable"

Mathias Wargon tente pourtant de convaincre. "Vous êtes soignants, il faut aussi faire face à vos propres responsabilités, vous avez une valeur d’exemple (…), on a un vaccin qui a été testé, donc je pense que le rapport bénéfice-risque du vaccin est favorable", explique-t-il encore. Une grande partie de l’équipe a été contaminée, et plus de 60 000 soignants en France ont été atteints par le Covid-19. 



Le JT
Les autres sujets du JT
Vaccination : des soignants encore sceptiques à Saint-Denis
Vaccination : des soignants encore sceptiques à Saint-Denis (France 2)