Cet article date de plus de deux ans.

Vaccination des plus de 80 ans : "Certaines personnes âgées ont des difficultés d'accès aux soins", selon une médecin

Selon le docteur Aline Corvol, médecin gériatre, la crise sanitaire est révélatrice de défaillances du système de santé français. "C'est lié aux inégalités sociales de santé et à la fragmentation du système. On a du mal à identifier les personnes âgées, isolées, non vaccinées."

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Une personne âgée se fait vacciner au centre de vaccination de Périgueux. (EMMANUEL CLAVERIE / FRANCE-BLEU PÉRIGORD)

600 000 personnes de plus de 80 ans ne sont toujours pas vaccinées contre le Covid-19 en France. Le docteur Aline Corvol, médecin gériatre et maître de conférences au CHU de Rennes estime mardi 31 août sur franceinfo, que "certaines personnes âgées ont des difficultés d'accès aux soins". 

franceinfo : Qui sont les personnes âgées non vaccinées alors qu'elles ont été les premières à avoir accès à la vaccination ?

Docteur Aline Corvol : Effectivement, la vaccination a été ouverte en premier aux personnes âgées, mais encore fallait-il pouvoir aller sur Internet prendre rendez-vous. Au début de l'année, souvenez-vous, c'était la croix et la bannière ! Il fallait passer sa vie sur Internet pour réussir à décrocher le fameux rendez-vous. Ensuite, il fallait encore pouvoir se déplacer jusqu'au centre de vaccination. Je pense donc que ceux qui n'ont pas été vaccinés sont des personnes qui ont eu ces difficultés. Et puis, il y a aussi une partie de la population, comme chez les plus jeunes, qui est réticente, voire réfractaire au vaccin.

La Sécurité sociale va leur envoyer un courrier pour leur proposer un créneau de vaccination, le gouvernement va-t-il réussir à les convaincre ?

Cette démarche individualisée, d'aller voir les gens un par un, de leur proposer un créneau, et de voir quels sont les obstacles à la vaccination, je pense qu'effectivement, c'est ça la bonne stratégie. Mais est-ce qu'un courrier va suffire ? Rien ne remplace un contact humain pour discuter et lever les derniers obstacles. Toutefois, on n'obtiendra pas 100% de vaccination chez les plus 80 ans, comme on ne l'obtiendra pas non plus chez les plus jeunes parce qu'il y a des gens qui vont refuser.

Y a-t-il des personnes qui pensent qu'à leur âge, il n'est plus utile de se faire vacciner ?

Oui, il y a des personnes âgées qui vont nous dire qu'il ''faut bien mourir de quelque chose''. Ce que je leur dis, c'est ''oui, non-seulement vous allez mourir, mais vous allez en contaminer d'autres qui n'ont peut-être pas envie de mourir''. Je pense qu'il ne faut pas s'arrêter à ce discours et qu'il faut engager le dialogue et aller plus loin.

La vaccination est-elle un miroir grossissant d'une défaillance du système français qui existerai depuis plus longtemps ?

Oui, c'est un révélateur que certaines personnes âgées ont des difficultés d'accès aux soins. C'est quelque chose qui est vrai toute l'année. C'est lié aux inégalités sociales de santé et à la fragmentation du système. On a du mal à identifier les personnes âgées, isolées, non vaccinées. Si la CPAM sait qui est âgé et non vacciné, elle ne sait pas forcément qui est isolé, parce que les aidse sociales sont gérées par les conseils départementaux. Toutes ces listes ne sont pas forcément croisées et donc la fragmentation de notre système d'aide et de soin rend plus difficile l'identification de ces personnes qui n'ont pas accès aux soins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.