Vaccination des adolescents : des interrogations persistent dans les familles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination des adolescents : des interrogations persistent dans les familles
France 3
Article rédigé par
M. Larguet, M. Mullot, C. Barbaux, D. Fossard, O. Pergament, - France 3
France Télévisions

La vaccination des jeunes de 12 à 17 ans sera possible dès le 15 juin. Si certains adolescents et parents sont déjà convaincus, d'autres se montrent plus réticents. 

Cinq millions de jeunes pourront se faire vacciner à partir du 15 juin prochain. Les volontaires se verront injecter le vaccin de Pfizer-Biontech, le seul autorisé pour leur tranche d'âge. C'est un soulagement pour certains"J'ai envie de me faire vacciner pour protéger ma famille, pour sortir un peu de cette ambiance de pandémie", confie une adolescente. Du côté des parents, on se réjouit également, certains promettant de faire vacciner leurs enfants "dès que ce sera possible". Mais des réticences persistent chez d'autres. "Je ne veux pas vacciner mon enfant" affirme ainsi une mère. 

Autorisation des deux parents

Pour pouvoir être vacciné, les 12-17 ans devront obtenir l'accord de leurs deux parents. Un document écrit sera demandé dans le cas où les parents ne seraient pas présents lors de la vaccination. Le vaccin ne sera pas obligatoire et permettra d'obtenir le fameux pass sanitaire, nécessaire pour participer à de grands rassemblements ou voyager.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.