Vaccination contre le coronavirus : des hauts et des bas

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccination contre le coronavairus : des hauts et des bas
France 2
Article rédigé par
M. Zambrano - France 2
France Télévisions

L’Institut Pasteur stoppe son projet principal de vaccin contre le coronavirus alors que Moderna assure que son vaccin est efficace contre les variants. Plus d’un million de personnes ont été vaccinées en France. 

Le vaccin Moderna serait efficace contre les variants du Covid-19. Le laboratoire va travailler sur une dose supplémentaire pour garantir une protection optimale contre le virus. Pour avoir assez de vaccins pour tout le monde, il y a plusieurs pistes. On peut augmenter le nombre d’injections possible avec un seul vaccin. “La sixième dose est possible dans la mesure où nous utilisons des aiguilles très fines”, explique une infirmière de l’hôpital de Valence (Drôme). On peut rallonger le temps entre la première injection et le rappel de 21 à 42 jours. 

Coup d’arrêt pour le vaccin français

Il n’y aura pas d’antidote français au coronavirus avant la fin 2021. L'Institut Pasteur a abandonné son projet principal de vaccin par manque d’efficacité. Le projet de Sanofi a annoncé du retard. Enfin, l’urgentiste Patrick Pelloux souhaite sur France 2, mardi 26 janvier, une accélération de la vaccination, que “le vaccin soit universel”. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.