Vaccin obligatoire : l'Union européenne souhaite poursuivre le débat

Publié Mis à jour
En attendant l'amélioration de la couverture vaccinale en France, qui est de 75,4 %. Si les derniers réfractaires sont durs à convaincre, l'Autriche et bientôt l'Allemagne ont opté pour une solution radicale : la vaccination obligatoire, qui continue à diviser en Europe.
France 3
Article rédigé par
N.Larguet, M.Marini - France 3
France Télévisions

En attendant l'amélioration de la couverture vaccinale en France, qui est de 75,4 %. Si les derniers réfractaires sont durs à convaincre, l'Autriche et bientôt l'Allemagne ont opté pour une solution radicale : la vaccination obligatoire, qui continue à diviser en Europe. 

En Autriche, la vaccination obligatoire entrera en vigueur dans deux mois. Si l'Allemagne n'a pas encore fixé de date, elle affirme sa volonté de la mettre en vigueur. En Grèce, le vaccin est déjà obligatoire pour les plus de soixante ans. Impossible de passer outre le débat qui secoue l'Europe. "Comment pouvons-nous encourager et penser à la vaccination obligatoire au sein de l'Union européenne ? Cela doit être discuté", s'indigne la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. 

Un pass vaccinal sévère en France ?

En France, le taux de vaccination est à 75 %, un chiffre jugé trop faible pour atteindre l'immunité collective. Certains spécialistes ne préconisent pas de vaccination obligatoire, mais un pass-sanitaire plus contraignant. "Les gens qui n'auront pas de pass vaccinal ne pourront pas aller travailler, ne pourront pas se déplacer, ne pourront pas aller aux spectacles et seront quasiment obligés de rester chez elles", explique l'épidémiologiste Yves Buisson, pour qui ces mesures strictes sont nécessaires pour un résultat rapide. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.