Cet article date de plus de deux ans.

Vaccin contre le Covid-19 : une troisième dose pour les patients vulnérables ?

Publié Mis à jour
Vaccin contre le Covid-19 : une troisième dose pour les patients vulnérables ?
Vaccin contre le Covid-19 : une troisième dose pour les patients vulnérables ? Vaccin contre le Covid-19 : une troisième dose pour les patients vulnérables ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Rougerie, S.Piard, A.Exposito, P.Goldmann, UER : CVS Health
France Télévisions
France 2

Faut-il injecter une troisième dose du vaccin contre le Covid-19 pour les patients les plus fragiles ? C'est en tout cas la recommandation du PDG de Moderna et du président de la cellule Covid-19 de l'Académie nationale de médecine. 

Hocine Salhi, 76 ans, a reçu une convocation pour une troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Ce dernier est toutefois partagé. "J'ai demandé à mon médecin, il m'a dit que si j'ai fait le deuxième vaccin je ne devrais pas faire le troisième, explique ce dernier. Mais j'hésite." Hocine Salhi fait partie des immunodéprimés, des patients dialysés, greffés ou sous certaines chimiothérapies, pour lesquels le conseil d'orientation de la stratégie vaccinale a recommandé au début du mois d'avril l'injection systématique d'une troisième dose. Cela représente 500 à 700 000 personnes. 

Maintenir la réponse immunitaire

Faut-il aller plus loin et administrer une troisième injection pour protéger les personnes fragiles ? Stéphane Bancel, le PDG de Moderna, estime que oui. "La clé c'est les rappels spécifiques aux variants pour l'automne et l'hiver", a confié ce dernier. Yves Buisson, épidémiologiste et président de la cellule Covid-19 de l'Académie nationale de médecine, partage son avis. "Il faut prévoir […] une vaccination, des rappels plus rapprochés pour maintenir la réponse immunitaire à un niveau suffisant", explique ce dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.