Vaccin contre le Covid-19 : une troisième dose pour les personnes vulnérables

Publié Mis à jour
Vaccination : une troisième dose pour les personnes vulnérables
France 3
Article rédigé par
France 3 Côte-d'Azur, D.Mouaki, P.Varnier, M.Schvartzapel - France 3
France Télévisions

Pour des raisons de santé, certaines personnes ont besoin de recevoir trois doses de vaccin. Environ 500 000 Français seraient concernés par ce protocole.

Sur le carnet de vaccination anti-Covid de Myriam, il est mentionné une troisième de dose du vaccin Pfizer. Elle souffre d'une maladie chronique : il y a deux ans, elle a subi une transplantation des deux poumons. Pour éviter le rejet de ses nouveaux organes, elle doit avaler tous les jours 14 comprimés avec un inconvénient : ce protocole réduit l'efficacité du vaccin. "Une injection de plus ou de moins ce n'est pas grand-chose (...) quand vous vous retrouvez à 50 ans avec une condition physique d'une mamie de plus de 80 ans, c'est très difficile à vivre. Un petit vaccin de rien du tout, ce n'est pas grand-chose pour pouvoir mener une vie normale", explique-t-elle. 

Environ 500 000 personnes concernées 

Dans les Alpes-Maritimes, seule une dizaine de patients particulièrement vulnérables ont reçu une troisième injection. Cela concerne principalement des personnes qui ont eu des transplantations d'organes, des personnes dialysées ou sous chimiothérapie. "Ils doivent se rapprocher de leur médecin traitant, se procurer une ordonnance et venir nous voir pour obtenir une troisième dose qui sera effectuée à 28 jours de la deuxième dose", explique Sonia Lelaurain, médecin généraliste. Environ 500 000 personnes en France seraient concernées par ce protocole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.