Vaccin contre le Covid-19 : l'échec de l'aide internationale ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccin contre le Covid-19 : l'échec de l'aide internationale ?
Article rédigé par
M.Burgot, N.Bertrand, F.Fougère, M.Getti, P.Seck, A.Thibault, A.Da Silva - France 2
France Télévisions

L'OMS ne cesse de dénoncer les inégalités face au Covid-19. Le dispositif Covax est pourtant sensé permettre de partager les doses. Les pays riches jouent-ils vraiment le jeu ? 

Dans le village de Kuntanase, au Ghana, un centre de vaccination contre le Covid-19 a été créé. Il possède plusieurs flacons, très rares en Afrique. Sur tout le continent, les livraisons de vaccins sont en effet quasiment à l'arrêt. "Je suis contente et fière qu'ils nous envoient u vaccin pour nous sauver du Covid", témoigne une habitante. Les doses ont été envoyées par le mécanisme Covax. Ce système permet aux pays riches de financer des doses pour les pays à bas revenus, essentiellement en Afrique. 

Garder les doses 

Deux mois après son lancement, Covax frise l'échec, avec 72 millions de vaccins livrés, sur les 500 promis d'ici juin. En moyenne dans les pays riches, une personne sur 5 a été vaccinée contre le Covid-19, contre une personne sur 500 dans les pays pauvres. "Un certain nombre de pays, que ce soit les Etats-Unis, les Européens et d'autres pays ont décidé de procéder à leurs propres achats de vaccins, donc on accapare un très grand nombre de doses", explique Isabelle Marchais, chercheuse à l'Institut Jacques Delors. L'échec de Covax s'explique également par la flambée de l'épidémie en Inde. Le pays n'a de fait pas pu exporter les 200 millions de doses promises dans le cadre de Covax. Enfin, certaines populations sont encore réticentes au vaccin.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.