Vaccin contre le Covid-19 : des soignants parfois violemment ciblés par les anti-vaccins

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Vaccin contre le Covid-19 : des soignants parfois violemment ciblés par les anti-vaccins
FRANCE 2
Article rédigé par
N. Tabouri, O. Martin, V. Gaglione, S. Dauba, M. Somm, A. Lopez - France 2
France Télévisions

Si l'opposition au vaccin contre le Covid-19 reste marginale, les anti-vaccins peuvent se montrer extrêmement menaçants envers les médecins et les infirmiers qui vaccinent. De nombreux professionnels de santé sont violemment ciblés et doivent parfois profiter d'une protection policière.

Un pharmacien est traité de "collabo" à Montpellier (Hérault) et des centres de vaccination sont incendiés. Pendant la campagne de vaccination contre le Covid-19, des soignants ont été, à plusieurs reprises, la cible d'agressions physiques par des antivaccins. Une médecin généraliste, directrice d'un centre de vaccination, a reçu des menaces de mort et a même été frappée. "Il m'a mis une claque, c'était très violent et gratuit", témoigne le Dr Julia Fidry. Elle a porté plainte et bénéficie depuis d'une protection policière.

Les syndicats appellent à des condamnations

Ces agressions physiques envers les soignants sont rares. En revanche, les menaces se multiplient. Le Dr Marion Dordain, chirurgienne dentiste, a reçu une lettre anonyme avec des insultes. "Je ne comprends pas comment on peut en arriver à une telle violence", regrette-t-elle. Malgré les menaces, "je continuerai à dire ce que je pense être légitime, de mon devoir de soignant", poursuit-elle. "On doit, ces gens-là, les pénaliser ou les condamner, mais ils doivent répondre de leurs actes", insiste le Dr Jérôme Marty, président de l'UFML. Les syndicats de médecins appellent désormais leurs adhérents à systématiquement porter plainte au moindre incident.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.