Vaccin contre le Covid-19 : des questions autour de la seconde dose pour les moins de 55 ans ayant reçu une première injection d’AstraZeneca

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Vaccin contre le Covid-19 : des questions autour de la seconde dose pour les moins de 55 ans ayant reçu une première injection d’AstraZeneca
franceinfo
Article rédigé par
N. Lambert, P-M. de La Foata, O. Martin, P. Fivet - franceinfo
France Télévisions

Pour les moins de 55 ans qui ont reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca, les autorités recommandent d’administrer un produit différent pour la seconde dose. Pour certains, des interrogations se posent.

Stéphanie Ingrand est infirmière libérale. Comme de nombreuses autres personnes de moins de 55 ans, elle a reçu une première injection du vaccin d’AstraZeneca en mars. Mais les rares cas de thromboses ont conduit les autorités à le réserver aux plus de 55 ans, et de préconiser un vaccin différent pour la seconde dose. "Le 12 mai, je vais avoir la seconde injection, ce sera du Pfizer, répond-elle, un peu dubitative. Ce qui nous pose souci, c’est qu’on n’a pas beaucoup de recul, on a l’impression d’être des cobayes par rapport à la vaccination. On se pose des questions sur les retombées que ça peut avoir sur notre santé, et l’efficacité par rapport au Covid-19."

"On le fait pour d’autres maladies"

Aucune étude n’alerte sur le risque de mélanger deux vaccins, même aux technologies différentes. "On manque de publication scientifique, mais ce n’est pas la première qu’on fait du panachage de vaccination, on le fait pour d’autres maladies. On n’a pas de signal nous disant que ça fonctionne moins bien", estime Benjamin Davido, infectiologue à l’hôpital Raymond-Poincaré (AP-HP) de Garches (Hauts-de-Seine). De son côté, le laboratoire AstraZeneca recommande de ne pas mélanger les vaccins.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.