Vaccin contre le Covid-19 : des premiers signes positifs sur les personnes les plus fragiles ?

Tandis que la vaccination des personnes âgées et fragiles se poursuit, les premiers signes d’inflexion semblent se dessiner. S’il convient de rester prudent, notamment dans les hôpitaux, l’optimisme est de rigueur.

franceinfo

Le gouvernement a fait le choix de donner la priorité aux populations à risque pour le vaccin contre le Covid-19, notamment dans les Ehpad. "Le nombre de cas positifs, d’hospitalisations et la mortalité commencent à diminuer. C’est une bonne nouvelle. Ça confirme qu’il fallait commencer par vacciner les plus fragiles", estime Yann Reboulleau, président du groupe Ehpad Philogeris, dimanche 21 février. Environ 80% des résidents d’Ehpad ont été vaccinés.

L’âge des personnes admises en baisse dans les hôpitaux

Au CHU Purpan Toulouse (Haute-Garonne), l’hôpital est toujours sous tension, mais l’âge des admissions diminue. "On voit moins de personnes dans la tranche d’âge des 75 ans et plus, et une des hypothèses est probablement que cela est lié à la population vaccinée", juge le Dr Béatrice Riu-Poulenc. "Si le nombre de personnes fragiles vaccinées augmente, le nombre de personnes à risque va se réduire. On peut espérer une réduction de la pression sur les hôpitaux", avance le Pr Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation médicale et toxicologique de l’hôpital Lariboisière (AP-HP).

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme reçoit une injection d\'un des vaccins contre le Covid-19, au centre de vaccination de Briançon (Hautes-Alpes), le 28 janvier 2021.
Un homme reçoit une injection d'un des vaccins contre le Covid-19, au centre de vaccination de Briançon (Hautes-Alpes), le 28 janvier 2021. (THIBAUT DURAND / HANS LUCAS / AFP)