Vaccin contre le coronavirus : les modalités de transport et de production se précisent

Devant les annonces concernant l'élaboration d'un vaccin contre le coronavirus, Air France se prépare à mettre en place un pont aérien pour acheminer les doses. En parallèle, une partie de la production sera assurée par l'Hexagone.

France 3

Avant de pouvoir mener une grande campagne de vaccination contre le coronavirus, il faudra acheminer des millions de vaccins. 8 000 avions de différentes compagnies aériennes seront mobilisés sur toute la planète. À Roissy (Val-d'Oise), Air France-KLM se prépare : d'ici la fin du mois de novembre, la compagnie aérienne organisera un essai pour expédier des vaccins factices. Cependant, toutes les doses n'arriveront pas par cargo aérien ; une partie sera fabriquée sur le sol français, à Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir).

10 millions d'euros investis

"L'annonce a été officialisée jeudi 19 novembre, rapporte le journaliste Alexis Delacour, sur place. Pfizer et BioNTech ont confié une partie de la production de leur candidat vaccin à Delpharm, l'un des champions du monde de remplissage aseptique de flacons". Une opération délicate car les vaccins seront conservés à -70 °C dans des réfrigérateurs très spécifiques, pour lesquels près de 10 millions d'euros ont été investis par l'entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat vaccin développé par Pfizer et BioNTech, tenu par un membre du personnel d\'un hôpital universitaire à Ankara (Turquie), le 27 octobre 2020.
Le candidat vaccin développé par Pfizer et BioNTech, tenu par un membre du personnel d'un hôpital universitaire à Ankara (Turquie), le 27 octobre 2020. (DOGUKAN KESKINKILIC / ANADOLU AGENCY / AFP)