Troisième dose de vaccin contre le Covid-19 : "Je suis atterré par ce niveau d'impréparation", dénonce le président de la Seine-Saint-Denis

Stéphane Troussel affirme qu'un million de personnes devront ainsi recevoir une dose de rappel en deux mois dans son département avec seulement seize centres de vaccination ouverts.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des patients attendent pour se faire vacciner contre le Covid-19 à Paris, samedi 27 novembre 2021. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Face à l'épidémie de Covid-19, "l'histoire se répète et collectivement, rien n'a été appris des périodes passées", estime, samedi 27 novembre sur franceinfo, Stéphane Troussel, président du département de Seine-Saint-Denis et porte-parole de la candidate PS à l'élection présidentielle Anne Hidalgo. Alors que la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 est désormais ouverte à tous les adultes, il se dit "atterré par [le] niveau d'impréparation" de l'éxecutif.

"Le matin même des annonces du gouvernement, nous n'avions aucune information pour nous préparer à rouvrir des centres de vaccination".

Stéphane Troussel

à franceinfo

"Il faut que cela cesse", insiste Stéphane Troussel. "Depuis 11 mois, c'est la même méthode, c'est-à-dire que nous attendons des décisions descendantes qui sont prises en conseil de défense. Ce n'est pas raisonnable". L'élu explique que son département doit désormais vacciner un million de personne en deux mois, avec seulement seize centres de vaccination actuellement ouverts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.