Stratégie vaccinale : "On a un système politico-administratif qui passe plus de temps à se protéger que de servir les citoyens", dénonce un député LREM

Patrick Vignal appelle à faire confiance aux volontaires "prêts à donner du temps". "Que cette vaccination soit une célébration collective", plaide l'élu de la majorité.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière remplit une seringue avec le vaccin Pfizer-BioNtech contre le Covid-19, lundi 4 janvier 2021. (PASCAL GUYOT / AFP)

"Plusieurs milliers de vaccinations" ont été effectuées contre le Covid-19, lundi 4 janvier, en France, a assuré le ministre de la Santé, Olivier Véran alors que la stratégie vaccinale du gouvernement est jugée lente par une partie de l'opposition et certains scientifiques. "On a un système politico-administratif qui passe plus de temps à se protéger que de servir les citoyens", juge sur franceinfo Patrick Vignal, député LREM de l’Hérault. Il faut selon lui s'attaquer au Covid-19 "à charge lourde" et non "à petits bras".

"La classe politique est décrédibilisée"

"On marche sur la tête en France", assure Patrick Vignal qui estime qu'il faut créer "une vraie dynamique" et faire "que cette vaccination, soit une célébration collective". "Nous voulons sonner la charge contre la Covid-19 en faisant de la vaccination notre glaive", poursuit le député LREM. Il appelle à faire confiance aux volontaires "prêts à donner du temps". "Formons des politiques qui n'aient pas peur de la concurrence citoyenne. Est-ce qu'on est capable en France de profiter de cette force citoyenne ?, interroge l'élu de la majorité. La classe politique est décrédibilisée, mais le maire rural, le médecin généraliste, mon pharmacien, mon infirmier, lui il a envie d'aider à la cause, donc arrêtons d'avoir des boucliers et laissons la société faire".

Patrick Vignal plaide pour une vaccination de masse et une vaccination de "nos ministres". "Est-ce que vous imaginez la symbolique ? On se montre exemplaire pour entraîner des milliers [de personnes] vers la vaccination."

"Montrons aux Français qu'il ne faut pas avoir peur. Je me félicite que des gens comme Richard Berry, David Guetta disent 'je me ferai vacciner'."

Patrick Vignal

à franceinfo

"C'est toute la société, les people, les journalistes qui ont pignon sur rue, c'est comme ça qu'il faut attaquer ce virus", assure-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.