Seine-Saint-Denis : bras de fer autour des rendez-vous pour la vaccination

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Seine-Saint-Denis : bras de fer autour des rendez-vous pour la vaccination
France 2
Article rédigé par
D.Schlienger, L.Feurstein, A.Dupont, P.Briclot, J.Montupet - France 2
France Télévisions

En Seine-Saint-Denis, les créneaux de rendez-vous pour la vaccination ne sont pas toujours donnés aux habitants. Certaines communes ont décidé de se retirer sur site Doctolib. 

Le bras de fer s'est engagé en Seine-Saint-Denis pour savoir qui sera vacciné en premier et quel moyen de réservation sera utilisé. À la Courneuve, ce centre veut prioriser les habitants de la ville, plus précaires et moins connectés à Internet. Il favorise les réservations auprès des médecins locaux ou de la mairie, "l'ouverture des rendez-vous non régulés sur les plateformes creuse les inégalités sociales", explique Julien Le Breton, médecin du centre de vaccination. En janvier avec les réservations sur Doctolib, seul 20% des vaccinés ont été habitants de la Courneuve, 30% des Parisiens et le reste d'autres communes. 

Colère du préfet 

Plusieurs communes ont décidé de se retirer de Doctolib, provoquant la colère de Georges-François Leclerc, préfet de la Seine-Saint-Denis. Dans un courrier, il menace les récalcitrants : "Je tirerai toutes les conséquences dans mes arbitrages ultérieurs, de l'absence de nouveaux rendez-vous. J'attache du prix à ce qu'ils soient ouverts sur Doctolib avant demain midi". Impossible selon la maire de Drancy (Seine-Saint-Denis), Aude Lagarde, qui a fait le choix de faire un centre d'appel dédié aux réservations, 3 000 personnes du département sont sur liste d'attendre. "Nous sommes sur Doctolib mais comme nous avons bien fonctionné en amont, aujourd'hui il n'y a plus de place disponible", explique la maire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.