Pyrénées-Orientales : l'inquiétude grandit face à la progression du virus

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pyrénées-Orientales : l'inquiétude grandit face à la progression du virus
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Legendre-Trousset, A. Domy, F. Mazou, P. Brame - France 2
France Télévisions

L'agence régionale de santé (ARS) décrit une propagation du virus "sans précédent" dans les Pyrénées-Orientales, en particulier chez les jeunes.

La file d'attente s'allonge devant la gare de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Face au taux d'incidence qui a bondi dans le département, les autorités viennent d'y ouvrir un centre de vaccination sans rendez-vous. Devant la gare, un futur vacciné confie ses motivations : "Pour pouvoir faire des activités, pouvoir continuer à avoir ma petite vie normale." En quinze jours, le nombre de cas détectés a été multiplié par dix sur le département.

Une course contre la montre

Les contaminations avec le variant Delta touchent majoritairement les jeunes. En cause, la proximité avec l'Espagne et les rassemblements festifs qui se sont multipliés. "On est dans une course contre la montre, les jeunes bougent davantage, sortent davantage, ont des relations, des copains, donc la propagation est beaucoup plus rapide que chez une personne âgée qui a beaucoup plus de risques médicaux, mais qui reste peut-être plus chez elle", explique le responsable du centre de vaccination, Jean-Louis Bolte. Il reste cependant du monde à convaincre. Mercredi 14 juillet, des opposants à la vaccination ont manifesté leur mécontentement. Si le taux d'incidence dépasse le seuil de 200 cas pour 100 000 habitants, de nouvelles mesures de restriction pourront être annoncées sur le territoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.