Mesures sanitaires : le gouvernement durcit le ton face à la flambée des cas de Covid-19

Publié
Mesures sanitaires : le gouvernement durcit le ton face à la flambée des cas de Covid-19
Article rédigé par
C.Motte, C.Demangat, M.Mullot, J.Duboz, M.Le Rue - France 2
France Télévisions

Face à la flambée de l'épidémie de Covid-19 en France, le pass vaccinal pourrait entrer en vigueur dès la mi-janvier. D'autres mesures ont été annoncées, à l'approche des fêtes de fin d'année. 

Mise en place du pass vaccinal, accélération de la vaccination et limitation des rassemblements : le gouvernement souhaite aller vite, face à la flambée de l'épidémie de Covid-19. 73 000 nouveaux cas ont été enregistrés, mardi 21 décembre. Alors que le projet de loi pour l'entrée en vigueur du pass vaccinal devait être présenté le 5 janvier en conseil des ministres, le calendrier a été avancé au lundi 27 décembre. Le texte sera examiné dans la foulée en commission des lois puis dans l'hémicycle, pour une adoption avant le 15 janvier. 

Accélérer la vaccination 

Le gouvernement souhaite également accélérer la vaccination. Le cap des 20 millions de rappels vaccinaux a été atteint, et 2 millions de créneaux supplémentaires seront ouverts d'ici la fin de l'année. Insuffisant, selon certains politiciens. "Il fallait tout de suite aller vers l'obligation vaccinale et universelle", estime Patrick Kanner, sénateur PS du Nord. À l'approche des fêtes de fin d'année, l'exécutif appelle également les Français à la prudence. Toutes les cérémonies de vœux sont ainsi annulées au mois de janvier. Les sanctions contre les faux pass sanitaires seront par ailleurs alourdies. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.