"Enlevez vos masques ! " : aux États-Unis les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent se promener à visage découvert

Le président Joe Biden en personne a pris la parole jeudi soir pour annoncer la nouvelle aux Américains : ceux qui sont complètement vaccinés n’ont plus besoin de porter de masque, ni en extérieur, ni en intérieur.

Article rédigé par
édité par Ariane Schwab - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Joe Biden, le 13 mai 2021, annonce aux Américains que ceux qui sont vaccinés contre le Covid-19 sont dispensés du port du masque. (NICHOLAS KAMM / AFP)

La nouvelle s'est répandue rapidement : les autorités sanitaires américaines ont levé jeudi 13 mai leur recommandation de port du masque. Un "grand jour", s’est réjoui le président américain Joe Biden qui l’a aussitôt annoncé depuis les jardins de la Maison Blanche : "Si vous êtes complètement vacciné, vous n'avez plus besoin de porter un masque". Le Centre de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) explique que "toute personne étant complètement vaccinée peut participer à des activités en intérieur et en extérieur, petites ou importantes, sans porter de masque ni respecter la distanciation physique".

Ibrahim qu’on croise dans les rues de Brooklyn exulte. "Super nouvelle ! Plus jamais je ne porterai de masque !" New York a payé un lourd tribut à la pandémie de Covid-19 avec 33 000 morts sur plus de 580 000 aux États-Unis

Environ 35% de la population américaine, soit plus de 117 millions de personnes, est entièrement vaccinée. ces personnes peuvent donc désormais tomber le masque. Rochelle Walensky, la directrice des CDC, explique que les dernières études confirment que les vaccins sont non seulement efficaces contre les cas symptomatiques, mais aussi contre la possibilité même d'être infecté, ainsi que contre les variants en circulation. Et elle ajoute que les rares personnes qui tombent malgré tout malades bien qu'elles aient été vaccinées sont  peu contagieuses.

"Je vais quand même rester prudent"

Daniel, qui sort d’un magasin de meubles où le port du masque est encore obligatoire pour entrer, est plus modéré : "Je suis vacciné, confirme le jeune homme. Mais je vais quand même rester prudent. Aller dans un bar surpeuplé sans masque ? Non, sans doute pas. Ni dans le métro : c’est sûr que je garderai mon masque. Ça dépendra des situations." 

Le port du masque avait été recommandé dès le début d’avril 2020 aux États-Unis, soit il y a plus d'un an. Le CDC continue de le préconiser dans les transports en commun ainsi que dans les aéroports et les gares. D’où la prudence de certains New-Yorkais comme Irene : "Quand ils sortent de nouvelles recommandations, je pense : attendons de voir où en sera dans quatre ou six semaines... Si les chiffres sont bons, alors je serai vraiment heureuse de me débarrasser de ce masque !"

En attendant, la Maison Blanche et Joe Biden ont inventé un nouveau slogan pour convaincre ceux qui hésitent encore à se faire vacciner : "Vaccinés ou masqués !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.