Covid-19 : plus de 51 millions de personnes ont désormais un schéma vaccinal complet

Les trois quarts de la population française ont désormais un schéma vaccinal complet, selon les données publiées par Santé publique France dimanche.

Jean Castex et Olivier Véran, le 2 décembre 2021 à Paris.
Jean Castex et Olivier Véran, le 2 décembre 2021 à Paris. (YOHAN BONNET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Plus de 51 millions personnes ont désormais un schéma vaccinal complet, soit 75,7% de la population française totale. Par ailleurs, plus de 52 millions de personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, selon les données de Santé publique France, soit 77,3% de la population française. A moins de trois semaines de Noël, le gouvernement a annoncé, lundi 6 décembre, de nouvelles mesures pour faire face à la cinquième vague de Covid-19 en France. 

Ce direct est désormais terminé.

Le protocole sanitaire dans les écoles primaires passe au niveau 3. "Nous allons prendre quelques mesures simples : nous allons rehausser au niveau 3 le protocole sanitaire dans les écoles primaires", a annoncé Jean Castex. Les élèves et le personnel devront notamment porter le masque en intérieur et en extérieur. Il faudra également de nouveau limiter les brassages par niveau et par classe pendant la restauration. A ce stade, il n'est en revanche pas prévu d'avancer les vacances scolaires de fin d'année.

 La vaccination des 5-11 ans à risque ouverte à partir du 15 décembre. La vaccination des enfants les plus fragiles de 5 à 11 ans sera ouverte à partir du 15 décembre, comme l'a recommandé la Haute Autorité de santé. Le gouvernement attend les avis scientifiques pour les enfants en population générale.

Les discothèques vont fermer pendant un mois. Le Premier ministre a annoncé la fermeture des discothèques à partir de vendredi et pour quatre semaines. Un accompagnement économique de ces entreprises est prévu, précise Jean Castex.

 Jean Castex a appelé à "lever le pied" dans les interactions sociales. "Jusqu'aux fêtes de fin d'année, on lève le pied sur les événements festifs et conviviaux dans la sphère privée, pour se protéger", détaille le Premier ministre.

Quelque 42 252 nouveaux cas détectés dimanche. A la faveur d'un variant Delta très contagieux et d'une efficacité vaccinale qui s'émousse avec le temps, le nombre de nouveaux cas quotidiens continue de se compter en dizaine de milliers, avec 42 252 cas dimanche. Plus inquiétant : le nombre de patients hospitalisés est aujourd'hui supérieur à 11 000, un seuil qui n'avait plus été atteint depuis fin août.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h40 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas rater aujourd'hui :

• Ecole, vaccination, fêtes de fin d'année... Le résumé des annonces du gouvernement.

• Ce reportage de Florence Morel aux urgences pédiatriques de l'hôpital Necker, où affluent les ados souffrant de troubles psychiatriques.

• Cet article de Thibaud Le Meneec sur l'impact de la cinquième vague de Covid-19 sur la présidentielle.

23h09 : Quelles sont mesures prises ailleurs en Europe face à la cinquième vague ? Nos voisins italiens, allemands et belges ont pris des mesures beaucoup plus sévères, relève le journaliste de France Damien Mascret.

22h51 : "Nos collègues sont sur le point de craquer", prévient sur franceinfo Catherine Nave-Bekhti, secrétaire générale du SGEN-CFDT Éducation Nationale. "C'est la raison pour laquelle le SGEN-CFDT dépose aujourd'hui une alerte sociale auprès du ministère", a-t-elle ajouté. Le syndicat dénonce des conditions de travail de plus en plus compliquées à cause des contraintes sanitaires, alors que le protocole sanitaire de niveau 3 va entrer en vigueur dans les écoles.

22h36 : "Les entreprises ont déjà commencé à prendre leurs responsabilités. Il y a beaucoup de nos entreprises qui ont d'ores et déjà annulé des manifestations internes ou commerciales."

Sur franceinfo, ce membre du Medef assure que les entreprises prendront leur responsabilité, notamment avec le télétravail.

22h12 : "Il faut que l'État s'engage sur les capteurs de CO2 et les purificateurs d'air dans les salles de classe"

Sur franceinfo, cette représentante des parents d'élèves demande au gouvernement d'installer du matériel dans les classes pour lutter contre l'épidémie.

21h35 : Bonsoir @Lulu. 2 191 sont en réanimation ou en soin intensif ce soir et les entrées à l'hôpital étaient de 967 nouvelles personnes par jour en moyenne sur la dernière semaine.





(FRANCEINFO)

21h35 : Bonsoir, avez-vous les chiffres des hospitalisations également?

21h31 : "Comme l'a dit le Premier ministre, l'épidémie a changé. On a une gravité qui s'est installée dans une fraction de la population qui n'est pas vaccinée."

Sur franceinfo, cet infectiologue réagit aux annonces de Jean Castex.

21h06 : "Évitez les voyages en France", écrivent ce soir les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention, CDC) des États-Unis, l'agence sanitaire américaine de référence. Ils ont relevé ce lundi à un risque de niveau 4 (très risqué), le niveau maximal de risque, l'avertissement sanitaire pour la France pour les touristes américains. Il était jusqu'à maintenant à un niveau 3 (risqué).

20h59 : Directrice d’école, je vis auprès des élèves masqués depuis 10 jours déjà en intérieur comme en extérieur car le préfet du Morbihan l’a décrété.. Même si la situation n’est pas idéale, les enfants jouent, rient et sont heureux de venir à l’école.. cessons de dramatiser, ils sont fort heureusement plus adaptables qu’il n’y parait et prennent tout cela avec philosophie. Bravo à eux

20h59 : Bonjour, je suis infirmière et maman de 3 enfants. Mais je trouve normal qu'ils portent le masque. Ils sont également vecteur du virus. Tout le monde souffre psychologiquement de cette pandémie... Il est temps d'agir pour en venir à bout

20h59 : bonsoir. Mon petit fils, 7 ans, n'a pas rouspété quand, sur le point de se coucher, il a appris qu il garderait son masque dans la cour. Bah, c'est pour protéger tout le monde, a t'il dit . On s'habitue

21h07 : Les commentaires sur le port du masque pour les enfants publiés tout à l'heure suscitent quelques réactions. Voici quelques points de vue différents.

20h57 : "La première réaction, c'est un énervement. Une fois de plus, on est en train de tout nous mettre sur le dos. On nous parle des chiffres qui remontent à cause de nous, mais l'année dernière à la même époque, les chiffres augmentaient déjà et nous étions fermés. C'est un peu facile de tout nous coller sur le dos."

Sur franceinfo, ce patron de boîte de nuit confie sa colère après l'annonce d'une nouvelle fermeture des discothèques décidée par le gouvernement.

20h24 : Si je comprends bien :1/ Les adultes vaccinés ont peu de risques de faire une forme grave2/ les enfants non vaccinés ont très peu de risques de faire une forme grave.Donc on en viendra bientôt a devoir vacciner nos enfants pour protéger qui.....Les adultes qui refusent le vaccin!!!Quelque chose me dérange pas vous???

20h24 : J aurais voulu que M Castex soit là ce soir pour annoncer à mon fils qu'il va devoir à nouveau porter le masque dans la cour de récréation, et voir ses yeux pleins de larmes! Oui mon fils en a marre ! Que fait on subir à nos enfants! Pourquoi ne pas rendre la vaccination obligatoire pour tous ces adultes qui ne se sentent certainement concernés...prenez vos responsabilités Messieurs les ministres !

20h24 : En résumé c'est une fois de plus les enfants qui vont subir les conséquences de ceux qui ne se vaccinent pas..Pas de réunion de famille mais des meetings avec 13000 personnes pas de problème..La solution est l'obligation vaccinale... Quel courage politique...Je sais qu'il n'y a pas de réponse à ma colère... Pauvres enfants courage à vous..Stéphane

20h28 : Dans les commentaires, vous êtes plusieurs à regretter les nouvelles restrictions imposées aux enfants (protocole sanitaire renforcé à l'école). Voici quelques-uns de vos messages.

20h28 : Comme chaque soir, petit point sur la vaccination : 51 millions de Français ont un schéma vaccinal complet.



(FRANCEINFO)

20h26 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

• Protocole sanitaire renforcé à l'école, discothèques fermées, évènements privés déconseillés jusqu'à Noël... Voici ce qu'il faut retenir des mesures annoncées par Jean Castex pour lutter contre la cinquième vague de l'épidémie.

Une enquête a été ouverte sur "les faits de violences commis à l'intérieur du meeting" d'Eric Zemmour hier à Villepinte (Seine-Saint-Denis), a annoncé le parquet de Bobigny. Le candidat a porté plainte contre l'homme soupçonné de l'avoir blessé au poignet. Des militants de SOS Racisme, visés par des coups lors du meeting, vont également porter plainte d'ici demain, selon l'avocat de l'association.

Dans les Alpes-Maritimes, Eric Ciotti apporte son "soutien total" à Valérie Pécresse. La candidate Les Républicains à l'élection présidentielle assure quant à elle que le député aura "une place très singulière" dans sa campagne.


Face à la multiplication des réactions internationales, le chef de la junte birmane a fait savoir que la peine de prison de l'ancienne cheffe du gouvernement civil Aung San Su Ky avait été réduite de quatre à deux ans.

20h02 : Bonsoir . Ce n'est pas interdit, mais ce n'est pas recommandé. Le Premier ministre a appelé à "lever le pied" sur ce type d'événements festifs dans la sphère privée jusqu'à Noël.

20h01 : Bonsoir, donc quand on organise un anniversaire avec un buffet dans une salle louée, c'est interdit ou non ? Merci par avance pour votre réponse.

20h23 : Bonsoir . Le Premier ministre a déclaré que le virus circulait à une vitesse supérieure aux précédentes vagues et que "sans la vaccination, des mesures de confinement auraient déjà été prises".

19h57 : Bonsoir, je n'ai pas du tout regardé les annonces de ces messieurs les ministres. Cependant, ont-ils justifié ces restrictions par des chiffres ou autres études ? Merci pour votre travail en tout cas

20h23 : 11 308 nouveaux cas – les chiffres sont toujours plus bas le lundi, en raison du peu de remontées de chiffres le dimanche – ont été recensés lors des dernières 24 heures. Soit 42 892 cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours.



(FRANCEINFO)

19h52 : Bonsoir @Cat. Aucune annonce n'a été faite pour ce type d'événements.

19h51 : Quid des meetings politiques ? Jauge, pass, masque ?

20h22 : Bonsoir @Nicolad. Aucune nouvelle mesure n'a été annoncée pour ces événements déjà soumis au pass sanitaire.

19h50 : Bonsoir FI, quand est il des concerts et autres spectacles ?

20h22 : Bonsoir . Si, le Premier ministre a annoncé quelques légères mesures pour encourager le télétravail : "jusqu'à trois jours" par semaine dans la fonction publique, deux à trois jours ailleurs si cela était possible.

19h48 : Hello le live ! Vous devez crouler sous les réactions ! Et paf une de plus : rien sur un renforcement du teletravail ? Désengorger les transports ? Bon courage ! Merci !

20h21 : Bonsoir @Anne Honyme. Oui, ce type d'événements est désormais fortement déconseillé. De manière générale, le Premier ministre a appelé à "lever le pied" sur les événements festifs et conviviaux.

19h47 : Bonsoir. Bon, en clair, la fête de fin d'année organisée à la veille des vacances par ma boîte, on l'encadre comme l'année dernière ??

20h21 : Bonsoir . Seules les discothèques sont concernées pour le moment par cette décision de fermeture. Le Premier ministre n'a rien annoncé de tel pour les casinos, bars ou restaurants.

19h47 : Bonsoir, je suis cuisinière dans un casino de jeux. Qu'en est-il pour nous ? Nous faisons parti de l'événementiel, allons-nous avoir le même sort que les discothèques ?

20h19 : Cette conférence de presse est terminée. Voici les principales annonces faites par Jean Castex :

• Le protocole sanitaire est renforcé (au niveau 3) dans les écoles primaires.

• La vaccination des enfants à risque âgés de 5 à 11 ans va démarrer le 15 décembre. Elle sera proposée à tous les enfants de cette tranche d'âge "si possible d'ici la fin de l'année".

• Les discothèques vont fermer pour quatre semaines à partir de vendredi.

• Il est recommandé de "lever le pied" jusqu'à Noël pour les événements festifs et conviviaux dans la sphère privée.

• Les personnes de 65 ans et plus peuvent se faire vacciner sans rendez-vous "quel que soit le centre", tout comme les personnes non-vaccinées.

19h39 : "Nous avions prévu un protocole à étages pour les stations de ski. A ce stade, nous pensons que ce protocole est valide et qu'il permettra de faire face à la situation."

Le Premier ministre répond à une question sur une éventuelle fermeture des stations de ski.

19h38 : "Nous avons une grande vigilance, notre discours n'est pas de céder à la panique."

Olivier Véran revient sur le fameux variant Omicron.

19h37 : Voici, en vidéo, la déclaration de Jean Castex sur le renforcement du protocole sanitaire (au niveau 3) à l'école.




(FRANCEINFO)

19h37 : "Il va y avoir un doublement de rendez-vous pris sur le mois de décembre, de nouveaux créneaux sont proposés au fil de l'eau, à mesure que les centres s'organisent."

19h29 : "Qu'est-ce qui permet la transmission du virus ? C'est le moment où on en enlève son masque et qu'on est en situation de contact."

19h36 : "Les événements festifs comme la fête des Lumières, les marchés de Noël ou les congrès, nous ne décidons pas leur interdiction. Ils peuvent se tenir, mais vous ne pourrez plus boire un coup, manger quelque chose. A l'extérieur, dans les zones de restauration, il faut des règles strictes. Si ce n'est pas possible, ces activités de restauration pourront être interdites."

19h27 : Voici, en vidéo, la déclaration de Jean Castex sur la vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans à risque.



(FRANCEINFO)

19h27 : Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont terminé leurs annonces. Ils vont désormais répondre à quelques questions.

19h26 : Voici, en vidéo, l'annonce de Jean Castex sur la fermeture des discothèques.

(FRANCEINFO)

19h26 : "Si vous n'avez jamais été vacciné, vous pouvez vous présenter dans n'importe quel centre, sans rendez-vous, pour le faire."

19h26 : "Cette campagne de rappel suit un rythme extrêmement fort."

19h25 : "6,5 millions de rendez-vous de rappels ont été pris depuis le 25 novembre."

19h23 : "Il n'y a aucun élément clinique qui nous permette de considérer que le variant Omicron est plus dangereux que le variant Delta."

19h23 : "Le variant Omicron n'est pas en cause dans [cette cinquième] vague, mais nous ne voulons pas de vague dans la vague."