DIRECT. Covid-19 : 250 000 personnes ont été vaccinées aujourd'hui, se félicite Olivier Véran

Le ministre de la Santé se réjouit de cette "accélération" de la vaccination.

Un centre de vaccination à Paris, le 25 février 2021.
Un centre de vaccination à Paris, le 25 février 2021. (ALAIN JOCARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"La vaccination accélère." Sur Twitter, Olivier Véran se félicite de "l'accélération" de la vaccination contre le Covid-19, indiquant que 250 000 personnes avaient reçu une injection vendredi 5 mars. Cela représente une augmentation d'environ 30% par rapport à vendredi dernier. Il avait également affirmé jeudi : "Notre volonté est claire : vacciner le plus rapidement possible, en utilisant toutes les doses d'ores et déjà disponibles. Dès ce week-end, des dizaines de milliers de Français pourront y avoir accès de manière accélérée dans les départements les plus touchés par l'épidémie." Suivez notre direct.

>> Covid-19 : comment le gouvernement espère accélérer la campagne de vaccination

 La situation s'améliore nettement aux Etats-UnisPour la première fois en cinq mois, le pays a recensé moins de 40 000 cas en 24 heures, selon les données de l'université Johns-Hopkins, qui font référence. Autre signe positif : les moyennes hebdomadaires des morts et des hospitalisations sont elles aussi nettement en baisse. 

Le Pas-de-Calais confiné le week-end. Comme attendu, Jean Castex a annoncé jeudi soir en conférence de presse le confinement de l'ensemble du département du Pas-de-Calais "dès ce week-end", du samedi 6 heures au dimanche 18 heures, comme c'est le cas depuis le week-end dernier dans la métropole de Dunkerque (Nord) et sur le littoral des Alpes-Maritimes. Voici ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement. 

 Les Hautes-Alpes, l'Aisne et l'Aube en surveillance renforcée. Jean Castex a indiqué que trois nouveaux départements (Hautes-Alpes, Aisne et Aube) étaient placés sous surveillance renforcée, s'ajoutant aux 20 déjà sous ce statut depuis une semaine. Dans toutes ces zones, les centres commerciaux non alimentaires de plus de 10 000 mètres carrés seront fermés. 

 L'OMS ne publiera pas les conclusions provisoires de son enquête à WuhanL'équipe d'experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dépêchée en janvier à Wuhan en Chine, pour enquêter sur les origines de la pandémie, a décidé de ne finalement pas publier ses conclusions provisoires, a rapporté jeudi le Wall Street Journal. La décision intervient dans un contexte de tensions croissantes entre les Etats-Unis et la Chine sur les conditions d'accès offertes par Pékin aux experts de l'OMS lors de leur enquête.



Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h16 : YouTubeur connu pour ses positions pro-Trump et anti-vaccin (il avait également assuré que la Lune était creuse), le théoricien du complot Silvano Trotta a été ce soir suspendu de Twitter. Une sanction qui intervient quatre jours après que le réseau social a annoncé l'instauration d'une politique de modération plus stricte sur la désinformation concernant les vaccins.

23h36 : Bonsoir @Delphine. Vous trouverez la liste des pathologies ouvrant droit à la vaccination sur cette page du ministère de la Santé. Si votre épouse est âgée de plus de 75 ans, elle pourra prétendre à la vaccination quel que soit son état de santé. La "liste des comorbidités ouvrant droit à la vaccination pour les personnes de 50 à 64 ans inclus" dans la page indiquée plus haut précise que les personnes atteintes de cancer et âgées de plus de 50 ans peuvent depuis le 2 mars prétendre à être vaccinées. Quoi qu'il en soit, je ne saurais prétendre vous donner un quelconque conseil médical et je vous invite à vous tourner vers votre médecin pour obtenir un avis plus avisé. Merci pour votre question.

23h08 : Bonsoir où peut on trouver la liste des pathologies entraînant le statut à haut risque et donc ouvrant droit à vaccination ? Car ce graphique indique que les gens à Haut risques peuvent se faire vacciner mais sans définition...Ma femme a eu un cancer du sein il y a un an et est sous hormonothérapie, est elle prioritaire ?

22h44 : C'est un nouveau signe du marasme dans lequel sont plongés les professionnels du 7e art, qui n'ont toujours aucune perspective de réouverture des salles en pleine épidémie de Covid-19. La major internationale Universal, qui distribue des films à gros potentiel d'entrées, a reculé aujourd'hui les dates de sortie d'une série d'entre eux, faisant de fait une croix sur le premier semestre. Plus d'informations dans notre article.




(PATRICIA HUCHOT-BOISSIER / HANS LUCAS / AFP)

22h05 : Bonsoir @Lilo. En fonction de leur pathologie, les adultes de moins de 50 ans peuvent d'ores et déjà prétendre à la vaccination contre le Covid-19, si ils sont considérés comme étant "à très haut risque" de contracter une forme grave de la maladie. Nous parlons là de personnes atteintes de cancers, de maladies rénales chroniques sévères, de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes, ou encore de trisomie 21. Je me permets de vous transmettre deux liens récapitulant les conditions pour avoir accès au vaccin, ainsi qu'un tableau récapitulatif mis en ligne par le ministère de la Santé aujourd'hui.

22h05 : Et les moins de 50 ans avec commorbidite, à quand le vaccin?

21h23 : "La comparaison des données générées chez les patients traités avec [le candidat médicament] versus le groupe placebo n'a pas démontré de différence sur le taux de progression vers une maladie sévère", explique le communiqué d'Abivax. Le traitement avait reçu en mai 2020 le feu vert des autorités réglementaires françaises (ANSM) pour être testé contre le Covid-19, lors d'un essai clinique nommé "miR-AGE" qui comprenait 1 034 patients.

21h19 : Abivax jette l'éponge. La biotech française a annoncé l'arrêt, en raison "d'un manque d'efficacité", de l'étude clinique qu'elle avait lancée sur son candidat médicament destiné aux patients Covid-19 à risque élevé.

21h26 : Bonsoir @Bernard. Les chiffres de Santé publique France ont été publiés : 23 507 nouveaux cas de contamination ont été recensés aujourd'hui, un nombre stable par rapport à la semaine dernière. Le taux de positivité des tests atteint 7,3%, en légère baisse. Le nombre de lits occupés à l’hôpital reste quasi stable (-1% en une semaine), mais progresse de 7% en réanimation.

21h10 : Alors FI ,pas de chiffres de contamination ???

20h26 : Bonsoir @Eileen. Nos camarades de La Voix du Nord ont posé la question à la préfecture du Nord pour les passages par le Dunkerquois, confiné le week-end depuis la semaine dernière. Le cas a été prévu par les autorités : il vous faudra cocher la case "déplacements de transit" dans l'attestation pour passer dans une zone confinée. Vous pouvez générer cette attestation rapidement depuis le site du ministère de l'Intérieur.

20h26 : Bonjour a-t-on le droit de traverser (sans arrêt) un département qui serait confiné alors que ceux de départ et d'arrivée ne le sont pas ?

20h15 : Sur Twitter, Olivier Véran se félicite de "l'accélération" de la vaccination contre le Covid-19, indiquant que 250 000 personnes avaient reçu une injection aujourd'hui, soit une augmentation d'environ 30% par rapport à vendredi dernier.

21h17 : La plupart des centres de vaccination contre le Covid-19 resteront ouverts demain et dimanche en Ile-de-France, où de nouveaux lieux d'injection viendront s'ajouter afin d'écouler plus de 50 000 doses en deux jours, ont indiqué l'Agence régionale de santé (ARS) et les préfectures de police et de région.

21h16 : Il est 20 heures, voici le point sur l'actualité :

Il était le danseur classique français le plus connu du grand public : Patrick Dupond, ancien danseur étoile de l'Opéra de Paris et star de la danse, est mort aujourd'hui à l'âge de 61 ans, à la suite d'une "maladie foudroyante". Depuis l'annonce de la nouvelle, les hommages se multiplient.

• Près de 1,5 million d'habitants du Pas-de-Calais connaîtront, pour quatre week-ends consécutifs, le même sort que les habitants de Nice et du littoral des Alpes-Maritimes ou de l'agglomération de Dunkerque. Le confinement débute demain à 6 heures.

• Dakar a été le théâtre de scènes d'émeutes opposant les forces de l'ordre à des centaines de jeunes, deux jours après l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko, dont la garde à vue a été prolongée.

• Un homme a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête menée après l'agression d'un photo-journaliste du journal L'Union samedi, deux jours après la mise en examen du principal suspect, a annoncé le parquet.

19h36 : Bonsoir. Pour réagir à la lettre de Mr Veran, je tiens à préciser que, même volontaires pour se faire vacciner depuis le mois de janvier, les soignants de moins de 50 ans sans comorbidités comme moi et la plupart de mes collègues, n'ont eu accès au vaccin que depuis le déploiement de l'AstraZeneca soit il y a une quinzaine de jours! La plupart d'entre nous n'ont pas "traîné des pieds" mais ont attendu simplement leur tour! Merci

19h35 : Olivier Véran a publié en fin d'après-midi une lettre ouverte adressée aux soignants afin de les inciter à se faire vacciner contre le Covid-19. Dans les commentaires, @Nessa nous explique toutefois que ce n'est pas forcément une question d'initiative de la part du personnel médical.

20h58 : Bonsoir @Momo. Le premier lot reçu par le Mali comporte 396 000 doses du vaccin anglo-suédois AstraZeneca. "Le Mali est le premier pays du Sahel central à recevoir ces vaccins contre le Covid-19", a souligné dans un communiqué Sylvie Fouet, la représentante au Mali de l'Unicef, qui a acheminé les vaccins.

18h53 : Savez vous quel type de vaccin est livré au Mali ?

20h58 : Le Mali a reçu son premier lot de vaccins contre le coronavirus grâce au dispositif Covax créé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au bénéfice des pays les plus démunis.

20h55 : "Votre vaccination est un gage de protection. Protection pour vous, qui côtoyez au quotidien des malades (...) C'est également une protection pour vos patients et pour la collectivité."

Mécontent de la progression du rythme de la vaccination contre le Covid-19 parmi les soignants, Olivier Véran publie ce soir sur Twitter une lettre qui leur est adressée.

20h53 : C'est l'heure de faire un point sur l'actualité :

A son arrivée en Irak, le pape François a commencé par rappeler le calvaire des Yézidis, communauté martyrisée par le groupe Etat islamique en 2014, avant de s'adresser aux chrétiens d'Irak dans la cathédrale Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours, à Bagdad.

• L'ex-danseur étoile de l'Opéra de Paris et star de la danse Patrick Dupond est mort à l'âge de 61 ans des suites d'une "maladie foudroyante", a annoncé son entourage.

Dakar est à nouveau le théâtre d'émeutes opposant les forces de l'ordre à des centaines de jeunes, deux jours après l'arrestation de l'opposant Ousmane Sonko, dont la garde à vue a été prolongée.

• Près de 1,5 million d'habitants du Pas-de-Calais connaîtront, pour quatre week-ends consécutifs, le même sort que les habitants de Nice et du littoral des Alpes-Maritimes ou de l'agglomération de Dunkerque. Le confinement débute demain à 6 heures (mais il y a toujours un couvre-feu ce soir à 18 heures). Suivez notre direct.

20h40 : Bonjour @Mamilly. L'essai de phase 3 du vaccin Spoutnik V a fait l'objet d'une étude menée par des experts indépendants, début février. Ceux-ci ont évalué l'efficacité du produit à 91,6% contre les formes symptomatiques. Un comité de l'Agence européenne des médicaments (EMA) a commencé hier (en anglais) à éplucher les données, et la demande d'autorisation n'a donc pas encore été déposée par le centre Gamaleïa de Moscou. Par ailleurs, un essai clinique de phase 3 a débuté, notamment en Russie, pour évaluer la possibilité d'administrer le vaccin en une seule injection.

17h47 : Bonsoir. Je retente ma chance. Sauriez-vous où en sont les tests avec le vaccin Spoutnik svp ?

20h38 : Un laboratoire nantais s'est lancé dans la recherche d'un vaccin contre le Covid-19. Le produit, fabriqué en Ecosse, est financé par le Royaume-Uni. Les premières doses pourraient être disponibles fin 2021 outre-Manche. Pour le Premier ministre britannique, Boris Johnson, c'est un joli coup politique post-Brexit. Explications de "Complément d'enquête".

20h36 : L'équipe d'experts de l'OMS dépêchée en janvier à Wuhan, en Chine, pour enquêter sur les origines de la pandémie, a décidé de ne finalement pas publier ses conclusions provisoires, rapporte le Wall Street Journal (en anglais). "Par définition, un résumé ne comprend pas tous les détails (...). Alors puisqu'il existe un tel intérêt dans ce rapport, un résumé seul ne satisferait pas la curiosité des lecteurs", a déclaré un membre de l'équipe.

17h52 : Bonjour @Max. Ce graphique réalisé par l'Insee compare le nombre de décès quotidiens en 2020 et en 2019 (2021 en jaune). Mais vous avez raison, il convient de comparer avec une série plus longue pour lisser ces résultats. Voici donc une visualisation réalisée par le sociologue Baptiste Coulmont à partir des données de l'Insee depuis 2001 (l'autre pic correspond à la canicule de 2003). La version animée est disponible sur son compte Twitter.




INSEE



BAPTISTE COULMONT

17h05 : Bonjour franceinfo, pourquoi l'Insee ne privilégie pas un nombre moyen de morts sur une dizaine d'années plutôt que de comparer à une année précise ? On pourrait peut-être lisser les erreurs statistiques liées à des saisons de grippe plus virulentes...

20h17 : Le Canada autorise un quatrième vaccin, celui du laboratoire américain Johnson & Johnson. Le pays a commandé jusqu'à 38 millions de doses de ce vaccin, le premier à dose unique parmi ceux homologués contre le Covid-19 dans le pays.

20h14 : Voici pour le vaccin à vecteur viral d'AstraZeneca (en attendant les vaccins de Johnson & Johnson et le Spoutnik V) :



Principe : On ruse.Le vaccin utilise un autre virus (adénovirus) désactivé, donc inoffensif. Le bout de code qui permet la synthèse de la protéine "Spike" est inséré dans ce cheval de Troie (technique OGM). Ensuite, c'est le même principe que pour les vaccins à ARN : le code est "déchiffré", ce qui guide la production de la protéine "Spike" isolée du coronavirus, qui déclenche à son tour une réponse immunitaire.

Les vaccins à vecteurs viraux utilisent un adénovirus désactivé équipé d'une séquence génétique très précise du coronavirus : celle qui code la synthèse de l'antigène, la protéine "Spike". (JESSICA KOMGUEN / FRANCEINFO)


Conservation : 6 mois entre 2 °C et 8 °C.
Composition : l'adénovirus désactivé et modifié, un acide aminé, du chlorure de magnésium, un émulsifiant, de l'alcool, du saccharose, des sels et de l'eau stérile.

16h21 : Bonjour, je m'y perds dans les vaccins proposés ! Pouvez-vous nous rappeler leurs différences (composition, conservation, etc) ou nous renvoyer vers un article traitant le sujet ? Merci pour votre travail.

20h10 : Bonjour @Clara. Le week-end dernier, le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, avait annoncé qu'entre 50 000 et 80 000 tests devaient être réalisés cette semaine, et que ce nombre allait grimper à 200 000 tests hebdomadaires à partir de lundi prochain. Mais nous n'avons pas encore de données nationales permettant de vérifier le bilan de cette première semaine et la positivité des tests. Patience.

16h19 : Connaissez vous le taux de positivité des test salivaires faites dans les écoles ? Combien des tests ont été faites cette semaine? Merci pour la réponse !

17h58 : Près de 1,5 million d'habitants du Pas-de-Calais connaîtront, pour quatre week-ends consécutifs, un confinement. Malgré la (mauvaise) nouvelle, certains ont gardé le sens de l'humour, écrit le maire du Touquet, Danielle Fasquelle, sur Twitter.

15h48 : Si les débuts de la campagne de vaccination contre le Covid-19 ont été chaotiques en France, le gouvernement se montre confiant. L'exécutif a annoncé à nouveau une "accélération" hier. Franceinfo revient sur l'évolution des objectifs fixés par l'exécutif, qui compte désormais atteindre au moins 30 millions de personnes ayant reçu une première dose de vaccin "d'ici l'été".

Le Premier ministre, Jean Castex (au premier plan), et le ministre de la Santé, Olivier Véran, lors d'une conférence de presse, à Paris, le 4 mars 2021. (ALAIN JOCARD / AFP)


(ALAIN JOCARD / AFP)

17h35 : Depuis le 19 décembre, les voyageurs du continent à destination de la Corse doivent présenter un test PCR négatif réalisé dans les dernières 72 heures. Une mesure jugée trop contraignante pour certains, qui font appel à des documents trafiqués pour se déplacer sans risquer une amende. France 3 Corse Viastella s'est penché sur la situation.

17h33 : Bonjour @citoyen. Le silence est tout relatif, puisque l'ANSM publie régulièrement des rapports de pharmacovigilance sur les différents vaccins. Vous pouvez par exemple consulter celui consacré au produit d'AstraZeneca (PDF), qui recense des signalements pour 1994 cas d’effets/événements indésirables potentiellement liés au vaccin (682 graves). Des investigations plus approfondies ont été menées et il n'y a pas eu de signal d'alerte.

15h13 : Pourriez-vous publier une étude chiffrée sur les effets secondaires du vaccin d'AstraZeneca? Sauf erreur de ma part, je n’ai vu que des témoignages particuliers d’effets secondaires et pas de statistiques globales. Une telle publication pourrait lever les doutes sur ce vaccin. Le silence entretiendra la méfiance.

15h01 : Des intermittents du spectacle occupent le théâtre de l'Odéon à Paris depuis hier. Dans un communiqué, ils demandent, entre autres, le retrait de la réforme de l'assurance-chômage, une prolongation de l'année blanche et un plan massif de soutien à l'emploi dans le secteur culturel.

17h19 : La consommation d'alcool est interdite à partir d'aujourd'hui à Paris sur les quais de Seine et les rives du canal Saint-Martin, lieux de rassemblements le week-end dernier, a annoncé la préfecture de police. L'esplanade des Invalides et la rue des Martyrs sont également concernées.

17h18 : La décomposition des visons enfouis à la hâte pour lutter contre le virus est source de pollution, sans incidence directe sur l'eau potable, assure l'agence de l'environnement danoise. En novembre, le Danemark avait décidé d'éliminer l'ensemble de son cheptel de visons, car les animaux étaient soupçonnés de transmettre une mutation du coronavirus dangereuse pour l'homme.