Covid-19 : les vaccins à adénovirus en cause dans les thromboses

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les vaccins à adénovirus en cause dans les thromboses
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Galeazzi - franceinfo
France Télévisions

Comme le vaccin AstraZeneca, le sérum Janssen provoque aussi de rares cas de thrombose. Tous deux sont des vaccins dits à adénovirus. Explications. 

Même si rien n’est encore prouvé, les problèmes sanguins survenus après certaines vaccinations contre le Covid-19 pourraient être liés à la technique sur laquelle sont basés les sérums des laboratoires AstraZeneca et Janssen. “On a aucun cas de ces thromboses atypiques avec une baisse des plaquettes avec les vaccins à ARN”, note le Pr Molimard, chef du service de pharmacologie au CHU de Bordeaux (Gironde).

Des adénovirus comme moyen de transport

AstraZeneca et Janssen sont des vaccins dits à vecteur viral, c’est-à-dire qu’on prend comme support un autre virus très courant appelé adénovirus, qui est chargé de transporter dans l’organisme des informations génétiques. Ces moyens de transport, que sont les adénovirus, sont différents selon les laboratoires. AstraZeneca utilise un virus de chimpanzé auquel les humains n’ont jamais été exposés. Janssen utilise un adénovirus peu fréquent dans la population humaine et Spoutnik V deux adénovirus humains différents. Leur objectif est de véhiculer une partie précise de l’ADN du Sars-CoV-2 dans les cellules afin de déclencher une réponse immunitaire. Les spécialistes penchent pour une réponse immunitaire anormale et puissante provoquée par ces vaccins. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.