Covid-19 : les raisons qui ont poussé la France à suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 :  les raisons qui ont poussé la France à suspendre l’utilisation du vaccin AstraZeneca
FRANCEINFO
Article rédigé par
H.Capelli - franceinfo
France Télévisions

La France a suspendu, lundi 15 mars, l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19. Le journaliste de France Télévisions Hugo Capelli revient sur ce qui a motivé l’État à faire ce choix.

C’est une décision très forte qui a été annoncée par Emmanuel Macron, lundi 15 mars. Il a déclaré que le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 n’allait temporairement plus être utilisé en France. Une annonce qui fait écho aux autres pays européens qui ont fait un choix similaire concernant ce vaccin. "Il n’y a pas eu de concertation entre dirigeants européens. Emmanuel Macron n’a pas forcément été prévenu, il a été pris un petit peu de court, donc il a décidé à son tour d’annoncer la suspension de ce vaccin AstraZeneca, lors de son déplacement à Montauban (Tarn-et-Garonne) qui n’était d’ailleurs pas du tout le sujet du jour", souligne le journaliste de France Télévisions Hugo Capelli.

Rassurer la population

La France attend donc le verdict de l’agence européenne des médicaments. En attendant, l’État a préféré ne prendre aucun risque afin de ne pas inquiéter la population. "Si la France prend cette décision, c’est pour éviter que les Français soient sceptiques à l’idée d’aller se faire vacciner avec AstraZeneca, comme ça a pu être le cas il y a quelques mois. Donc on temporise, on attend cet avis pour éviter de la défiance, surtout que la France attend majoritairement des livraisons de doses de ce vaccin AstraZeneca ces prochains mois", déclare Hugo Capelli.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.