Covid-19 : les objectifs de "4,3 millions d’injections cumulées" des vaccins Pfizer et Moderna "sont tenus" à la fin février, indique la DGS

La Direction générale de la Santé précise notamment que 74% des volontaires ont été vaccinés dans les Ehpad, et 32% ont eu les deux doses.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un homme reçoit une dose du vaccin contre le Covid-19, dans un centre de vaccination à Quimper, le 16 février 2021. Photo d'illustration. (FRED TANNEAU / AFP)

Les objectifs de vaccination contre le Covid-19 "sont tenus et restent les mêmes que fixés pour les semaines à venir", a affirmé mercredi 17 février la Direction générale de la Santé (DGS) lors d'un point presse. Avec les vaccins Pfizer et Moderna, ce sont "4,3 millions d’injections cumulées" qui seront effectuées à la fin février avec 2,6 millions de primo injections.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Au 16 évrier dans les Ehpad, 74% des volontaires ont été vaccinés, 32% ont eu les deux doses, précise la DGS. Concernant le vaccin AstraZeneca, proposé uniquement pour les personnels de santé de moins de 65 ans, il a bénéficié à 67 000 soignants en date du lundi 16 février au soir.

22 000 médecins inscrits pour des livraisons de vaccin

La DGS indique que la première livraison de 550 000 doses de vaccin AstraZeneca en ville aura lieu jeudi. Elles vont être acheminées vers les grossistes et les officines, puis les médecins, pour des premières injections le jeudi 25 février. Pour cette première livraison, 22 000 médecins se sont inscrits. Chacun recevra au moins un flacon de 10 doses. La DGS affirme par ailleurs qu'il n'y a "pas de soucis" quant à la répartition des deux vaccins Pfizer et Moderna dans les départements. Mais "des décalages peuvent avoir lieu". Les livraisons ont été "réajustées".

La Direction générale de la Santé tient également à préciser que les rendez-vous de vaccination sont ouverts par les centres en fonction des arrivées de doses, et donc réajustés en permanence. Pour le mois de mars, 1,2 million de rendez-vous de primo injections ont d’ores et déjà été ouverts, 75% se feront en centres de vaccination, et 25% par d’autres biais type équipes mobiles.

Enfin, le vaccin de Johnson & Johnson devrait obtenir son autorisation de mise sur le marché "sans doute mi-mars", ajoute la DGS, mais il n'y aura pas de livraison avant avril, voire mai.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.