Covid-19 : l'ONU demande un plan mondial de vaccination

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a dénoncé des "progrès en matière de vaccination extrêmement inégaux" entre les pays du monde. "Dix pays seulement ont administré 75% de tous les vaccins Covid-19", selon l'ONU.

Des soignants et des résidents de l\'Ehpad Villa Borghese, à Paris, reçoivent le vaccin de Pfizer, le 6 janvier 2021.
Des soignants et des résidents de l'Ehpad Villa Borghese, à Paris, reçoivent le vaccin de Pfizer, le 6 janvier 2021. (NATHAN LAINE / HANS LUCAS)
Ce qu'il faut savoir

"Le monde a urgemment besoin d'un plan mondial de vaccination pour rassembler tous ceux qui ont la puissance, l'expertise scientifique et les capacités de production et financières requises", a souligné, mercredi 17 février, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. L'organisation internationale a dénoncé des "progrès en matière de vaccination extrêmement inégaux et injustes". "Dix pays seulement ont administré 75% de tous les vaccins Covid-19. Pendant ce temps, plus de 130 pays n'ont pas reçu une seule dose", a déploré le chef de l'ONU. Ce direct est désormais terminé.

La situation épidémique est "fragile" en France. "Nous devons maintenir nos efforts et éviter tout relâchement", a prévenu, mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres, lequel suivait un conseil de défense sanitaire."La situation est si fragile qu'un rien peut la faire changer. (...) Nous prenons des mesures rapides, proportionnées, adaptées à la situation", a-t-il plaidé. Si la situation reste tendue dans certains départements, le nombre de nouveaux cas de contaminations au Covid-19 continue toutefois de baisser lentement au niveau nationalGabriel Attal a toutefois rappelé que malgré des courbes légèrement descendantes, la "pression sanitaire sur l'hôpital reste extrêmement forte". 

 Des vaccinations en médecine de ville dès le 25 février. Les premières vaccinations en médecine de ville vont débuter le jeudi 25 février, d'abord à destination des personnes âgées entre 50 et 64 ans avec des comorbidités, a détaillé le ministère de la Santé. La livraisons de vaccins d'AstraZeneca est attendue jeudi matin, à hauteur de 550 000 doses, réparties chez les dépositaires, puis chez les grossistes-répartiteurs et enfin dans les officines. Mardi soir, 22 000 médecins avaient exprimé leur souhait de vacciner (dont 21 500 généralistes). Ils ont jusqu'à 23 heures ce soir pour se déclarer dans le cadre de cette première livraison. La plateforme sera de nouveau ouverte chaque semaine, au fur et à mesure des livraisons.

Chute du nombre de cas dans le monde. Le nombre de nouveaux cas signalés dans le monde a chuté de 16% la semaine dernière, pour atteindre 2,7 millions, a annoncé mardi soir l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le nombre de nouveaux décès signalés a également diminué de 10% par rapport à la semaine précédente, atteignant 81 000, selon la mise à jour épidémiologique hebdomadaire de l'OMS, basée sur les données jusqu'à dimanche.

Début de la campagne de vaccination au Japon. Le pays commence mercredi la première étape de sa campagne de vaccination, visant d'abord à protéger 40 000 employés de son secteur médical, à cinq mois de l'ouverture programmée des Jeux olympiques de Tokyo, reportés l'an dernier. Les premières injections du vaccin de Pfizer-BioNTech ont eu lieu ce matin dans un hôpital de la capitale.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h13 : Si vous souhaitez lire quelques articles ce soir, voici un best-of de nos contenus du jour sur franceinfo :

L'enquête de notre journaliste Raphaël Godet sur des agents de l'Etat ayant enfreint les règles sanitaires en vigueur.

Ce reportage de France 2 dans le camp de Roj, dans le nord-est de la Syrie, auprès d'enfants de jihadistes français.


Cet article vous expliquant ce que l'on sait de la première naissance en France après une greffe d'utérus, annoncée aujourd'hui.

22h46 : Les préfabriqués s'installent ailleurs que sur des chantiers, épidémie de Covid-19 oblige. À Saint-Amour (Jura), l'activité est en hausse de 30% dans l’usine du premier fabricant français du secteur. Les ouvriers y assemblent ce qui deviendra un centre de vaccination contre le Covid-19. Reportage de France 2 :

(FRANCE 2)

21h36 : Lors de cet échange avec des dirigeants africains, Emmanuel Macron a proposé que le G7 s'entende pour donner un "mandat commun" à l'OMS et l'OMC pour "lever les barrières" à l'accès au vaccin, considéré comme un "bien commun".

21h35 : "Nous devons répondre à cette inégalité criante (...) La lenteur de la campagne de vaccination dans les pays pauvres, en particulier en Afrique, est inexplicable et intolérable."

Lors d'une visioconférence avec des dirigeants africains, Emmanuel Macron a déploré les inégalités d'accès à la vaccination contre le Covid-19, entre les pays développés et les pays plus pauvres, en particulier en Afrique. "Si nous n'éradiquons pas sur tout le globe ce virus, il continuera par tourner et faire des variants", a-t-il prévenu. Pour lui, les priorités sont d'"augmenter les capacités de production" en Afrique, mais aussi d'"imposer la transparence sur le prix des vaccins de la part des industriels".

20h45 : Bonsoir @Curieuse ! Bien sûr, il y a une semaine, le nombre de décès liés au Covid-19 à l'hôpital était de 297 (contre 311 ces dernières 24 heures).

20h44 : Bonsoir FI ! Merci d'avoir donné les chiffres de la semaine dernière, mon pauvre cerveau ne peut plus rien retenir ! Mais je n'ai pas vu la même comparaison pour les décès ? Vous pourriez nous donner le chiffre précédent ? Merci beaucoup et bon courage ! ;)

20h33 : Il y a une semaine, un nombre similaire de nouveaux cas – 25 387 - avait été recensé en 24 heures en France.

On recense également ce soir 1 559 nouvelles hospitalisations, contre 1 525 il y a une semaine. 311 personnes atteintes du Covid-19 ont été admises en réanimation ces dernières 24 heures, contre 282 mercredi dernier. Au total, 25 929 malades du Covid-19 sont toujours hospitalisés (contre 27 417 mercredi dernier), dont 3 340 en réanimation (contre 3 309 il y a une semaine).

20h29 : Les autorités sanitaires ont recensé 25 018 nouveaux cas d'infection au Covid-19 ces dernières 24 heures, et 311 nouveaux décès à l'hôpital, indique Santé publique France.

20h23 : "Si on laisse le virus se propager comme une traînée de poudre dans les pays du Sud, il mutera encore et encore", avec "de nouveaux variants plus transmissibles, plus mortels qui menaceront potentiellement l'efficacité des vaccins", a aussi mis en garde le chef de l'ONU. "Cela peut prolonger considérablement la pandémie, permettant au virus de revenir pour ravager le Nord", a-t-il déclaré.

20h22 : L'ONU a lancé un appel à un effort mondial coordonné pour la vaccination contre le Covid-19, avertissant sur le fait que les inégalités béantes pourraient mettre la planète entière en danger. "Le monde a urgemment besoin d'un plan mondial de vaccination pour rassembler tous ceux qui ont la puissance, l'expertise scientifique et les capacités de production et financières requises", a insisté le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres.

23h09 : 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de ce mercredi 17 février :

L'UE a annoncé un accord pour acheter 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna contre le Covid-19. Ce nouvel accord porte sur l'achat de 150 millions de doses, destinées à être livrées aux 3e et 4e trimestres 2021, avec une option de 150 millions de doses supplémentaires en 2022.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, tiendra une conférence de presse à 18 heures demain, afin de faire le point hebdomadaire sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France.


Pour la première fois en France, un bébé est né à la suite d'une greffe d'utérus, a annoncé aujourd'hui l'hôpital Foch de Suresnes (Hauts-de-Seine). Voici ce que l'on sait de cette prouesse médicale.


Le prince Philip, époux d'Elizabeth II, a été hospitalisé "par précaution", annonce le palais de Buckingham. Agé de 99 ans, il s'est senti mal. Il a été admis à l'hôpital privé King Edward VII, hier soir. Selon le palais royal, il devrait y rester pour quelques jours "d'observation et de repos".

20h01 : Le ministre de la Santé, Olivier Véran, tiendra une conférence de presse à 18 heures demain pour faire le point hebdomadaire sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France.

20h05 : Les organisateurs de festivals ont rendez-vous au ministère de la Culture demain, indique dans un communiqué le syndicat Prodiss, qui représente le spectacle musical et de variété en France. "Des réponses concrètes sont attendues", poursuit le syndicat.

20h05 : Plusieurs présidents de régions et maires, dont la maire de Paris Anne Hidalgo, ainsi que des responsables de syndicats culturels ont signé une pétition réclamant la réouverture de "tous les établissements culturels" en même temps. Les acteurs culturels "réfutent la distinction souhaitée par le gouvernement entre les musées, les cinémas et les salles de spectacles", défend le syndicat des entreprises artistiques et culturelles (Syndeac). Plus d'informations ici.

Le théâtre du Châtelet à Paris, le 1er janvier 2021 (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS VIA AFP)


(RICCARDO MILANI / HANS LUCAS VIA AFP)

19h43 : Avec la pandémie de Covid-19 et la chute du trafic aérien, le groupe ADP, qui gère notamment les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et Orly, a connu une perte nette de 1,17 milliard d'euros l'an dernier. L'entreprise a vu son chiffre d'affaires chuter de 54,5% par rapport à 2019, à 2,14 milliards d'euros, indique-t-elle ce soir dans un communiqué.

19h52 : Vous pouvez vous dire "très défavorable" ou encore "très favorable" à la proposition. Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a lancé aujourd'hui une consultation en ligne sur la question du passeport vaccinal, un laissez-passer qui permettrait d'"accéder aux lieux aujourd'hui fermés (restaurants, cinémas, stades, musées)" en France, du fait de l'épidémie de Covid-19. Le public a jusqu'au 7 mars pour participer. Toutes les explications dans notre article.

Une infirmière administrant une dose de vaccin contre le Covid-19, à l'hôpital de Dunkerque (Nord), le 17 février 2021. (DENIS CHARLET / AFP)


(DENIS CHARLET / AFP)

19h01 : La portée de cette résolution visant à mieux reconnaître les patients atteints de "Covid-long" est toutefois limitée à ce stade. "L’Assemblée émet un avis sur une question déterminée, invitant le gouvernement à agir, il ne s’agit en rien d’un outil contraignant", a rappelé le député Régis Juanico, comme l'indique LCP.

18h59 : L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité cet après-midi une résolution du groupe LREM appelant à "reconnaître et prendre en charge les complications à long terme de la Covid-19". Cette proposition évoque notamment un "parcours de soins adapté", et une reconnaissance en tant que maladie professionnelle facilitée.

18h50 : Sur franceinfo, le professeur François-René Pruvot appelle toutefois à "ne surtout pas relâcher la vigilance", à "maintenir les mesures barrières et continuer à respecter les règles sanitaires". Dans son établissement, "un début de cluster s'était manifesté parce qu'un collègue revenant d'un pays étranger avec un petit rhume n'a pas observé la règle sanitaire des sept jours d'isolement", a-t-il relaté.

18h49 : "Actuellement, dans la plupart des hôpitaux, les situations sont maîtrisées."

Le professeur François-René Pruvot, président de la commission médicale du CHU de Lille et à la tête de la Conférence des présidents de ces commissions, a évoqué sur franceinfo la situation des hôpitaux. "J'ai posé la question à mes trente collègues présidents des commissions médicales d'établissements des 30 CHU français (...) 23 exactement, n'étaient pas pour un reconfinement, même s'il y a quelques hôpitaux proches de la saturation, à Nice, à Nîmes ou encore dans les hôpitaux de l'est de France", a-t-il expliqué.

18h42 : Du Burkina Faso au Sénégal, le continent africain fait actuellement face à d'autres épidémies que le Covid-19, telles qu'Ebola, la fièvre jaune ou encore le paludisme. Comment les différents pays touchés répondent-ils à ces reprises épidémiques, à l'heure où les efforts se concentrent sur la pandémie de Covid-19 ? Franceinfo Afrique vous en dit plus dans cet article.

Une infirmière prend un vaccin contre la fièvre jaune pour l'administrer à un enfant au Ghana, le 30 avril 2019. Photo d'illustration. (CRISTINA ALDEHUELA / AFP)


(CRISTINA ALDEHUELA / AFP)

18h33 : Le port du masque n'est pas obligatoire partout en France à l'extérieur. Certaines communes font de la résistance, comme Antibes (Alpes-Maritimes), où l'on peut se promener sans masque dans certains quartiers, malgré une forte circulation du Covid-19. Reportage.

18h10 : A Mayotte, île confinée, l'Etat annonce des mesures d'accompagnement économiques et sociales. Le gouvernement a doublé le plafond de l'aide du fonds de solidarité pendant la durée du confinement, la prise en charge de la totalité de l'activité partielle, ainsi que la distribution d'une aide alimentaire d'urgence et d'un accès à l'eau potable pour les plus démunis.

17h53 : Durement touché par une troisième vague, le Portugal voit ses services de réanimation saturés ces dernières semaines. Afin de soulager les services de santé portugais, la France a proposé le renfort d'une équipe médicale, arrivée dimanche et qui va rester deux semaines sur place. Le reportage de Sébastien Baer sur place.

17h24 : Bonjour @Le franceinfeur Il manque juste un zéro ;) L'UE a annoncé un accord pour acheter 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna contre le Covid-19. Ce nouvel accord porte sur l'achat de 150 millions de doses, destinées à être livrées aux 3e et 4e trimestres 2021, avec une option de 150 millions de doses supplémentaires en 2022.

17h23 : Bonjour, pouvez vous me confirmer la commande de l'europe de 30 millions de doses à moderna? Je ne suis pas sur de ce que j'ai vu. Cordialement.

17h20 : Bonjour @Franck et @Luc Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus à ce stade. Les concerts devraient se dérouler en mars et avril, mais la ministre de la Culture n'a pas été plus précise.

17h20 : Bonjour, connaissez-vous les dates précises des concerts-tests prévus pour « mars-avril »? Merci pour votre réponse.

17h19 : Bonjour, on sait qu’ils se dérouleront courant « mars-avril » selon la ministre de la culture mais il y a-t-il des dates précises de prévues pour ces fameux concerts tests? Merci pour votre réponse.

17h03 : La ville de Bordeaux demande officiellement l'autorisation de rouvrir ses musées. Pierre Hurmic souhaite tester un protocole sanitaire qui permettrait au public de revenir visiter les établissements culturels de la cité bordelaise, avec 10 m2 par personne, des horaires décalés... Il vient d'écrire à la ministre de la Culture en ce sens, rapporte France 3 Nouvelle Aquitaine.

16h52 : Bonjour @citoyenne Parmi les quatre nouvelles personnalités qui font leur entrée au Conseil scientifique, figure non pas un pédiatre mais une pédopsychiatre, Angèle Consoli, qui exerce à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, et qui a notamment travaillé sur les troubles bipolaires. Les avis du conseil seront ainsi rééquilibrés par rapport aux questions de santé mentale des jeunes. Je vous invite à lire cet article, qui fait le point sur le profil des nouveaux venus.

16h52 : Bonjour, Je souhaiterais savoir s'il y a un pédiatre au conseil scientifique.

16h49 : Il est un peu plus de 16 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

"La situation est si fragile qu'un rien peut la faire changer. (...) Nous prenons des mesures rapides, proportionnées, adaptées à la situation", a déclaré Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres, qui suivait un conseil de défense sanitaire. Nous devons maintenir nos efforts et éviter tout relâchement", a prévenu le porte-parole du gouvernement.

• Le prince Philip, époux d'Elizabeth II, a été hospitalisé"par précaution", annonce le palais de Buckingham. Agé de 99 ans, il s'est senti mal. Il a été admis à l'hôpital privé King Edward VII, hier soir. Selon le palais royal, il devrait y rester pour quelques jours "d'observation et de repos".

• L'ancien maire de Marseille Jean-Claude Gaudin est actuellement en garde à vue, entendu par les gendarmes à Marseille, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour détournement de fonds publics, a appris franceinfo de source proche de l'enquête.

Stefanos Tsitsipas (6e mondial) a réussi un exploit en remontant deux sets contre Rafael Nadal (2e) pour s'imposer 3-6, 2-6, 7-6, 6-4, 7-5 et ainsi rejoindre Daniil Medvedev (4e) en demi-finale de l'Open d'Australie de tennis. Le Grec accède ainsi à sa deuxième demie à Melbourne, sa troisième en Grand Chelem.

16h04 : Au 16 février dans les Ehpad, 74% des volontaires ont été vaccinés, 32% ont eu les deux doses, précise la DGS. Concernant le vaccin AstraZeneca, proposé uniquement pour les personnels de santé de moins de 65 ans, il a bénéficié à 67 000 soignants en date du lundi 16 février au soir.

15h55 : Les objectifs de vaccination contre le Covid-19 "sont tenus et restent les mêmes que fixés pour les semaines à venir", a indiqué la Direction générale de la Santé lors d'un point presse. Avec les vaccins Pfizer et Moderna, ce sont "4,3 millions d’injections cumulées" qui seront effectuées à la fin février avec 2,6 millions de primo injections.

15h49 : En raison de la pandémie, les lieux de culture sont toujours fermés. Des artistes nantais ont ainsi appelé des illustrateurs et des peintres à créer des œuvres sur les murs de la ville. Une soixantaine de street-artistes ont répondu à l'appel et Nantes est ainsi devenu un musée à ciel ouvert avec environ 200 créations visibles dans les rues.

15h31 : Trois petits jours et puis s'en va. Les autorités néo-zélandaises vont lever ce soir, comme prévu, le confinement ordonné pour trois jours à Auckland. Elles sont convaincues que le foyer d'infection de Covid-19 découvert dans la plus grande ville du pays est sous contrôle.

15h23 : France 3 Hauts de France s'est penché sur la détresse des étudiants face à la crise. Nos confrères ont recueilli les témoignages d’étudiants lillois, qui racontent avec dignité leur quotidien entre solitude et isolement. Voici un extrait de l'émission "La santé mentale, l'autre crise", ce soir sur France Nord, France 3 Picardie ou en ligne ici.

15h07 : @On m'explique Ce ne sont pas des anticorps que l'on détecte dans les eaux usées mais la présence du virus. Or cet auto-test fabriqué par les sociétés Inno-Bio (Shanghai) et Olisacare, et distribué en France par les sociétés Biomadetech et MedicSante, permettrait de détecter la présence d'anticorps dans les urines. C'est pour cela que l'Anses précise que de "manière générale, les anticorps ne se retrouvent pas dans les urines".

15h07 : Ah bon, pas d’anticorps dans les urines ? Pourquoi fait-on des recherches dans les eaux usées alors ?????

14h51 : "Le vétérinaire a une expertise en matière d'épidémiologie", explique sur franceinfo Jean-Luc Angot, qui rappelle que "75% des maladies humaines émergentes sont d'origine animale, ce qu'on appelle des zoonoses".

14h50 : "L'arrivée d'un vétérinaire" au Conseil scientifique "va permettre d'avoir une vision plus globale de la santé", souligne sur franceinfo Jean-Luc Angot, président de l’Académie vétérinaire de France. Quatre nouvelles nominations au Conseil scientifique Covid-19 dont un vétérinaire, un gériatre et une pédopsychiatre ont été officialisées aujourd'hui.

14h46 : L'agence indique avoir été "informée de la publicité" sur cet autotest appelé "Sars-CoV-2 Urine Antibody Rapid test" qui permettrait de détecter la présence d'anticorps dans les urines. "Nous n'avons aucune preuve de l'efficacité de ce test, étant donné que les anticorps, de manière générale, ne se retrouvent pas dans les urines", assène l'ANSM.

14h44 : Un autotest de dépistage du Covid-19 sur les urines, non-conforme et sans "aucune preuve" d'efficacité, est interdit à la vente et à l'utilisation en France, sur décision de la police sanitaire de l'Agence du médicament ANSM.

14h21 : Vous avez raison @Kcinna et @seniorsoubliés, les 65-75 ans sont trop jeunes pour se faire vacciner avec les produits de Pfizer/BioNTech et Moderna et trop vieux pour bénéficier de l'injection d'AstraZeneca. Interrogé par France bleu Indre-et-Loire, un médecin fait ce constat : "Tant qu'ils [les laboratoires] n'ont pas de chaînes de production suffisamment béton pour produire un nombre important de vaccins, on est tributaires de cette distribution". Il rappelle toutefois les personnes entre 65 et 75 ans peuvent se faire vacciner par le Pfizer/BioNTech si elles sont jugés prioritaires.

14h17 : Bonjour. Vaccinations COVID des 65 - 75 ans ???? Cette tranche de personnes à risques reconnues n'entend plus parler de dates de vaccination !!!!! Trop jeunes d'un côté pour le Zenecca et trop vieux pour le Pfizer. Combien de temps faudra t- il encore attendre ? Les + de 65 ans ne font-ils plus partie des priorités et donc des personnes â risques notamment aggravés ? Merci de ne pas nous oublier.

14h17 : Bonjour et merci pour votre fil d'infos. Pourquoi n a-t-on aucune info pour la vaccination des 65 / 75 ans sans comorbidités alors que cette tranche d âge était prévue dans la phase 2 ?

14h20 : C'est un coup dur pour les fans de Céline Dion (à commencer par certains membres de cette rédaction). En raison de la pandémie, la chanteuse canadienne annonce le report des concerts de son "Courage World Tour" prévus en mars à Paris. Pour pouvoir applaudir la star en France, il faudra attendre septembre 2022. Découvrez les nouvelles dates de sa tournée avec France bleu.

celine dion birthday GIF

14h04 : Gabiel Attal rappelle que malgré des courbes légèrement descendantes, la "pression sanitaire sur l'hôpital reste extrêmement forte". "Je comprends parfaitement l'impatience d'un certains nombre de secteurs à rouvrir", a ajouté le porte-parole du gouvernement, indiquant que des réunions sont prévues avec chacun de ces secteurs "pour préparer le moment où la situation sanitaire rendra possible la réouverture". "Nous n'y sommes pas", prévient-il.