Covid-19 : les Français appelés à "adapter" leurs vacances d'été à leurs rendez-vous de vaccination

La deuxième dose doit avoir lieu "dans le centre où on a fait sa première dose", a rappelé le ministère de la Santé lors d'un point-presse en ligne, mardi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une jeune femme reçoit une dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, dans un centre de vaccination de Brest (Finistère), le 11 mai 2021.  (FRED TANNEAU / AFP)

Les Français devront "s'adapter" cet été, et s'efforcer de rendre compatibles leurs dates de départ en congés et leurs rendez-vous de vaccination contre le Covid-19, a prévenu le ministère de la Santé, mardi 11 mai. Le gouvernement entend envoyer davantage de doses dans les zones touristiques et permettre à certains d'obtenir leur deuxième dose dans leur région de villégiature, mais cela doit rester "l'exception", a également souligné le ministère lors d'un point presse en ligne.

La campagne de vaccination s'élargit cette semaine à tous les plus de 50 ans en France, avant l'ensemble de la population adulte mi-juin. Tous les adultes peuvent toutefois réserver depuis mardi matin un créneau de vaccination disponible la veille pour le lendemain, via différentes plateformes. Après une première injection, la deuxième dose est prévue avec un délai de six semaines pour les vaccins Pfizer et Moderna, et 12 semaines pour AstraZeneca.

"Booster" la vaccination "dans les lieux touristiques"

La deuxième dose doit avoir lieu "dans le centre où on a fait sa première dose", a rappelé le ministère de la Santé. Une seconde injection sur son lieu de vacances doit être possible uniquement en cas d'"impératif" pour ne pas entraîner une "désorganisation". 

Quant aux Français qui doivent recevoir leur première dose cet été, "une réflexion" est en cours avec les Agences régionales de santé concernées pour "anticiper les mouvements de population" et "imaginer des formes de vaccination qui soient un peu 'boostées' dans les lieux touristiques", a poursuivi le ministère. A l'inverse, des "plans de continuité d'activité" vont être mis en place pour les centres de vaccination des métropoles, pour "maintenir la cadence" cet été.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.