Covid-19 : le vaccin AstraZeneca face à la méfiance des citoyens

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : le vaccin AstraZeneca face à la méfiance des citoyens
France 3
Article rédigé par
France 3 Côte-d’Azur, L. Blache, L. Meney, A. Chardon - France 3
France Télévisions

Certains pharmaciens observent un désistement de patients qui devaient être vaccinés par le vaccin AstraZeneca. Reportage dans les Alpes-Maritimes.

Parmi les trois vaccins contre le Covid-19 actuellement administrés en France, il y en a un qui souffre particulièrement d’un manque de popularité : le vaccin AstraZeneca. À Menton (Alpes-Maritimes), Édouard, 67 ans, a ainsi préféré aller se faire vacciner au centre de vaccination communal plutôt que chez son pharmacien. "Il me faisait l’Astra, j’ai dit : ‘si c’est l’Astra je fais pas’", indique-t-il. En pharmacie, les annulations de rendez-vous se multiplient.

Un rapport bénéfice-risque important

"On a eu 20 % de désistements, on a avancé sur notre liste d’attente et on arrive désormais à la fin de cette liste d’attente", explique Frédéric Otto, docteur en pharmacie dans la commune. Même constat dans une pharmacie de Roquebrune-Cap-Martin (Alpes-Maritimes). "J’essaie de discuter avec les patients, pour leur expliquer que dans la population en général, tous les ans sur 1000 personnes, il y a 1,2 cas de thrombose, c’est quelque chose de courant", commente Cyril Colombani, président de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine des Alpes-Maritimes. Selon lui, "le rapport bénéfice-risque reste quand même très important".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.