Vaccination contre le Covid-19 : le gouvernement britannique a "résilié" sa commande de 100 millions de doses du candidat-vaccin de Valneva

Le Royaume-Uni s'était montré plus emballé que l'Union européenne, avant de se retracter.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le laboratoire franco-autrichien Valneva a mis au point un candidat vaccin à virus désactivé. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

Retour à la case départ. Le laboratoire franco-autrichien Valneva a annoncé lundi 13 septembre avoir "reçu un avis de résiliation" de la part du gouvernement britannique concernant "l'accord de fourniture" de son candidat-vaccin contre le Covid-19. Le Royaume-Uni avait commandé 100 millions de doses pour 2021-2022 et s'était montré beaucoup plus emballé que l'Union européenne.

Valneva utilise un vaccin à virus désactivé, une technologie plus classique que l'ARN messager, et qui sert notamment pour les vaccins contre la grippe chaque année. Le laboratoire avait soumis en août sa demande d'autorisation auprès des autorités de santé britanniques et espérait "avoir un vaccin qui soit efficace de manière supérieure à 80%".

Valneva rappelle que les résultats des essais de phase 3 – destinés à prouver l'efficacité réelle d'un traitement avant une éventuelle mise sur le marché – "sont attendus au début du quatrième trimestre". Dans son communiqué, le groupe précise qu'il va "accroître ses efforts avec d'autres clients potentiels afin de s'assurer que son vaccin inactivé puisse être utilisé dans la lutte contre la pandémie".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.