Covid-19 : le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale rejette l'idée d'une généralisation de la quatrième dose

Selon l'avis rendu mercredi, le bénéfice d'une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 n'est pas avéré. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière injecte le vaccin contre le coronavirus d'AstraZeneca à un patient dans un centre de vaccination du Mans (Sarthe), le 7 mars 2021. (CLEMENTINE VERGNAUD / RADIO FRANCE)

Le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale a rejeté l'idée d'une généralisation de la quatrième dose de vaccin contre le Covid-19, dans un avis rendu le 19 janvier au ministre de la Santé et publié mercredi 26 janvier. "Le Conseil considère que les données disponibles n'appellent pas actuellement à la mise en place d'un second rappel vaccinal", explique l'avis. Il fait cependant une exception pour "les personnes sévèrement immunodéprimées, pour qui le Conseil a, d’ores et déjà, recommandé l’injection systématique d’une seconde dose de rappel vaccinal".

Pour l'instant, selon cet avis, le bénéfice de cette quatrième dose n'est pas avéré et la mettre en place pourrait même constituer un mauvais signal, laissant entendre que la troisième dose ne suffit plus. Il n'y a, selon l'avis, "pas de bénéfice individuel significatif" à cette quatrième injection. Même s'il reconnaît la question "légitime", le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale estime dans le même temps qu'il n'y a pas de raisons, dans la situation actuelle, d'en passer par là car si le vaccin protège de moins en moins bien de l'infection au fil du temps, rien ne prouve que l'on est moins bien protégé contre les formes graves.

Le point de vue du Conseil "pourra évoluer en fonction de la parution de nouvelles données scientifiques", précise l'avis rendu, mais également si le nombre de personnes âgées hospitalisées augmente significativement dans les jours et les semaines qui viennent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.