Covid-19 : "Le bénéfice de la vaccination pour les enfants sera modeste", estime la présidente de la société française de pédiatrie

Le Premier ministre Jean Castex a estimé samedi sur France Bleu Alsace que la vaccination contre le Covid-19 des enfants entre 5 et 11 ans "est une nécessité".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Illustration vaccination contre le Covid-19. (MARTIN ROCHE / OUEST-FRANCE / MAXPPP)

"Le bénéfice de la vaccination contre le Covid-19 pour les enfants sera modeste", a affirmé samedi 11 décembre sur franceinfo Christelle Gras-Le Guen, présidente de la société française de pédiatrie, alors que le Premier ministre Jean Castex a parlé sur France Bleu Alsace d'une "nécessité de vacciner les enfants de moins de 11 ans". Selon la pédiatre, s'il existe des enfants pour lesquels le bénéfice de la vaccination est indiscutable, "il faut surtout en priorité vacciner les adultes pour les protéger des formes graves".

franceinfo : La vaccination des enfants de moins de 11 ans est-elle une nécessité, comme semble l'affirmer Jean Castex ?

Christelle Gras-Le Guen : C'est bien évidemment la question qui se pose après qu'on ait statué sur la question des enfants porteurs de maladies chroniques. Nous avons identifié des enfants pour lesquels il y avait un bénéfice indiscutable pour les protéger de formes graves de Covid. La question des autres enfants est tout à fait différente dans la mesure où, comme l'a bien dit monsieur Castex, ils présentent des formes de la maladie qui sont bénignes dans l'immense majorité des cas et que pour une maladie très grave, on veut absolument avoir la certitude que le vaccin n'aura pas d'effets secondaires. Nous avons un niveau d'exigence en matière de sécurité de ce vaccin qui est encore plus grand que d'habitude compte tenu du faible poids de la maladie chez les enfants.

Justemement, comment être sûr qu'il n'y a pas de risque, précisément pour les enfants ?

Pour ça, nous avons prévu d'observer ce qu'il se passe sur le continent nord-américain où le poids de la maladie est plus important et où les décisions de vacciner les enfants ont été prises début novembre. Les Américains sont en train d'administrer la deuxième dose de vaccin dans cette classe d'âge et donc nous attendons de voir s'il y a des effets secondaires qui apparaissent. Cependant, le programme de deuxièmes doses commence juste aux États-Unis et donc nous n'avons pas ces données à ce jour.

Quel est l'intérêt de vouloir, ou en tout cas d'affirmer la nécessité de vacciner les enfants de moins de 11 ans ? Cela fait-il partie du jeu politique où il y a vraiment un intérêt médical ?

L'intérêt est de limiter la contagiosité. Limiter la circulation du virus en vaccinant les jeunes enfants, pourquoi pas ? Mais il faut surtout en priorité vacciner les adultes pour les protéger des formes graves. Le bénéfice de la vaccination pour les enfants sera modeste compte tenu du poids de la maladie qui l'est aussi dans cette classe d'âge.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.