Covid-19 : la vaccination ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies graves

Ils pourront recevoir le vaccin de Pfizer-BioNTech, le seul autorisé pour les 16-17 ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, dans un centre de vaccination de Quimper (Finistère) en Bretagne le 30 avril 2021. (FRED TANNEAU / AFP)

La vaccination contre le Covid-19 est désormais ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies qui leur font courir un "très haut risque de forme grave", a annoncé la direction générale de la santé (DGS) dans un document publié jeudi 6 mai. Ils et elles pourront recevoir le vaccin de Pfizer-BioNTech, le seul autorisé à ce stade pour cette tranche d'âge.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 et la campagne de vaccination dans notre direct

"Les personnes de 16 et 17 ans souffrant d'une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 sont autorisées, à compter de ce jour, à se faire vacciner avec le vaccin Pfizer-BioNTech en centre de vaccination", est-il écrit dans la note de la DGS transmise aux soignants. Jusqu'à présent, les seuls mineurs à qui la vaccination était ouverte étaient ceux âgés de 16 et 17 ans proches de personnes immunodéprimées.

Accélération de la campagne

La liste des pathologies "à très haut risque de forme grave de Covid" avait précédemment été établie pour d'autres classes d'âge plus élevées. Elle comprend notamment les cancers en cours de traitement, les maladies rénales chroniques sévères, les transplantations d'organes, la mucoviscidose, la trisomie 21 ou certaines maladies rares. Au total, le nombre de majeurs concernés par ces pathologies est de 800 000.

Ces derniers jours, le gouvernement a élargi la liste des personnes éligibles à la vaccination, pour accélérer la campagne. Elle est ouverte depuis le 1er mai aux 18-50 ans atteints de certaines comorbidités, mais une déclaration suffit et une prescription médicale n'est pas demandée. 

En visite dans le premier vaccinodrome parisien, installé au Parc des expositions de la Porte de Versailles, Emmanuel Macron a aussi annoncé que la vaccination serait ouverte aux plus de 50 ans à partir de lundi et que tous les majeurs pourront prendre rendez-vous si des doses de vaccin sont disponibles la veille pour le lendemain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.