Covid-19 : la Nouvelle-Calédonie sous tension, les hôpitaux saturés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la Nouvelle-Calédonie sous tension, les hôpitaux saturés
France 3
Article rédigé par
J.Debraux, K.Arroyo, L.Schintu, C.Desbois, Nouvelle-Calédonie la 1ère, A.Grenier - France 3
France Télévisions

La situation épidémique se dégrade de jour en jour en Nouvelle-Calédonie, où le confinement a été prolongé jusqu'au 4 octobre. Un renfort de 77 soignants volontaires est attendu, mardi 21 septembre, sur le territoire.  

Épargnée par le Covid-19 il y a encore trois semaines, la Nouvelle-Calédonie est désormais sévèrement touchée par l'épidémie. Depuis la découverte des premiers cas autochtones, 24 personnes ont perdu la vie. Les hôpitaux se remplissent à vue d'œil et les services de réanimation sont débordés. En date du lundi 20 septembre, 211 personnes sont hospitalisées.  

Couvre-feu et prolongation du confinement  

Un couvre-feu a été mis en place entre 22 heures et 5 heures du matin. Le confinement, en vigueur depuis le 7 septembre, a été prolongé, et les vacances scolaires avancées de deux semaines. "C'est à la limite une situation de guerre que nous sommes en train de vivre", a commenté le président du gouvernement de Nouvelle-Calédonie, Louis Mapou. L'archipel, qui possède ses propres institutions, a voté l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale pour tous les adultes, au début du mois de septembre. 90% des personnes admises en réanimation ne seraient pas vaccinées selon les autorités sanitaires locales.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.