Covid-19 : la Haute Autorité de santé autorise l'utilisation de vaccins de Sanofi et Novavax dans le cadre de la campagne de rappel

L'instance précise que "ces deux vaccins sont à utiliser en seconde intention".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une personne reçoit une injection de vaccin contre le Covid-19, à La Baule-Escoublac (Loire-Atlantique), le 6 mars 2021. (ESTELLE RUIZ / HANS LUCAS / AFP)

L'arsenal s'étoffe dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. La Haute Autorité de santé (HAS) a donné, jeudi 8 décembre, un avis favorable à l'utilisation de vaccins de Sanofi et Novavax dans le cadre de la campagne de rappel.

Il s'agit du vaccin VidPrevtyn Beta, basé sur la technologie dite à protéine recombinante, développé conjointement par Sanofi et le britannique GSK. Elle accorde également son feu vert à l'utilisation du vaccin Nuvaxovid de Novavax. Il s'agit là aussi d'un vaccin à protéine recombinante, qui était déjà autorisé en primovaccination pour toutes les personnes de 18 ans et plus. La nouveauté, pour ce vaccin, réside donc dans le fait de pouvoir être utilisé pour le rappel en plus de la primo-injection.

Avis défavorable pour le vaccin Valneva

L'instance précise que "ces deux vaccins sont à utiliser en seconde intention". Elle "maintient sa recommandation de recourir préférentiellement aux vaccins à ARNm bivalents, quels que soient les vaccins utilisés précédemment".

La HAS émet un avis défavorable à l'utilisation du vaccin de Valneva en primovaccination chez l'adulte. L'instance explique qu'elle "ne dispose pas pour le moment de données d’efficacité clinique de VLA2001, notamment contre les variants actuellement en circulation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.