Covid-19 : l'Espagne autorise une quatrième dose de vaccin pour les personnes très vulnérables

Les personnes concernées sont certains malades du cancer, les personnes transplantées, en dialyse, ou celles recevant un traitement immunosuppresseur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une personne se fait vacciner contre le Covid-19 à Madrid (Espagne), le 26 novembre 2021. (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY / AFP)

Nouveau feu vert pour une quatrième dose en Europe. Après le Danemark, c'est au tour de l'Espagne d'autoriser une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 aux personnes très vulnérables. C'est ce qu'ont annoncé jeudi 13 janvier les autorités sanitaires. Plus précisément, sont concernés certains malades du cancer, les personnes transplantées, en dialyse ou celles recevant un traitement immunosuppresseur, a précisé le ministère de la Santé en précisant que cette dose de rappel interviendrait cinq mois après leur troisième dose.

En tout, 90,5% des Espagnols sont vaccinés

Pour la population générale, la troisième dose de vaccin va quant à elle être désormais accessible à partir de 18 ans, et non de 40 ans comme c'est le cas actuellement. Ce rappel pourra intervenir cinq mois après la dernière dose, et non six mois comme auparavant.

Avec 90,5% de sa population de plus de 12 ans entièrement vaccinée, l'Espagne est l'un des champions de la vaccination dans le monde. Au total, 38,5% des enfants d'entre 5 et 11 ans ont également reçu au moins une dose de vaccin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.