Covid-19 : faut-il envisager une quatrième dose ?

Publié
Covid-19 : faut-il envisager une quatrième dose ?
France 3
Article rédigé par
M. Carrère d'Encausse - France 3
France Télévisions

Face à la vague Omicron, la quatrième dose est-elle nécessaire ? Le Conseil stratégique d'orientation vaccinale qui conseille le gouvernement n'y est pas favorable. La journaliste Marina Carrère d'Encausse fait le point sur ses arguments. 

De nombreux soignants et personnes fragiles sont actuellement à quatre mois de leur dose de rappel, la question de la quatrième dose est donc "légitime" estime la journaliste Marina Carrère d'Encausse. Le Conseil stratégique d'orientation vaccinale n'y est pas favorable. "(Il) s'est appuyé sur des études, notamment britannique et française. La plus récente montre que trois mois après la dose de rappel, l'efficacité est encore de 90 % alors qu'après les deux doses initiales, après trois mois, on était à 70%. Très clairement, cette dose de rappel est extrêmement efficace", assure la journaliste.  

"Trop tôt pour savoir"  

Par ailleurs, pour le Conseil stratégique d'orientation vaccinale il y a plus "urgent" : "La priorité est d'immuniser la population. Pour cela, il faut inciter les non-vaccinés à aller se faire vacciner et inciter ceux qui n'ont pas encore eu leur dose de rappel à le faire. Il faut dire que 27 % des plus de 65 ans ne l'ont pas encore, rappelle la journaliste. Le message c'est : on finit le schéma trois doses d'abord." Quant à la nécessité d'une quatrième dose : "C'est trop tôt pour savoir", indique la journaliste. "On va étudier ce qu'il se passe en Israël où on a commencé le 3 janvier, on va observer sur les hospitalisations des formes sévères, si elles augmentent ou pas. On attend les données scientifiques", conclut Marina Carrère d'Encausse. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.