Covid-19 : des violences aux Pays-Bas et en Belgique face au renforcement des restrictions

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
H. El Aflahi - France 2
France Télévisions

Aux Pays-Bas et en Belgique, les heurts se poursuivent entre les forces de l’ordre et les manifestants, qui rejettent le renforcement des mesures visant à lutter contre la reprise de l’épidémie de Covid-19.

À Bruxelles (Belgique), une manifestation contre le renforcement des mesures sanitaires a laissé des traces. Lundi 22 novembre, des pompiers s’attellent à éteindre le mobilier urbain incendié, au son des sirènes des camions de police qui résonnent dans la capitale belge. Plus d’un mois après l’instauration du pass sanitaire, les manifestants ne décolèrent pas. Dimanche, 35 000 personnes ont défilé pour protester contre la généralisation du port du masque et le souhait du gouvernement belge de rendre le télétravail obligatoire.

Un vent de colère qui a gagné les Pays-Bas

Les forces de l’ordre ont dû faire usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants violents. "Nous voulons retrouver notre liberté, et se faire injecter un produit sans aucun recul, ne pas pouvoir travailler où l’on souhaite, aller où on veut, c’est intolérable", s’indigne une manifestante. Le vent de colère face aux restrictions sanitaires a également gagné les Pays-Bas, où les émeutes nocturnes se propagent de Rotterdam à La Haye.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.