Covid-19 : comment accélérer le rythme des vaccinations ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : comment accélérer le rythme des vaccinations ?
France 2
Article rédigé par
J. Longchampt, T. Souman, M. Tissier, C. Guyon, P-J. Perrin, H. Pozzo, A. Boulet - France 2
France Télévisions

Plus de 12 millions de doses de vaccin contre le Covid-19 sont attendues en avril. Le rythme de vaccination devra donc s'accélérer en déployant notamment de nouveaux centres de vaccination et en mobilisant les personnels soignants. 

La campagne de vaccination contre le Covid-19 doit s'intensifier pour réussir le pari de vacciner 30 millions de Français d'ici l'été. Mercredi 31 mars, Emmanuel Macron a détaillé le calendrier vaccinal lors de son allocution. Deux nouvelles tranches d'âge sont désormais concernées : les personnes âgées de plus de 60 ans pourront se faire vacciner dès la mi-avril, et les plus de 50 ans dès la mi-mai.

La clé de la sortie de crise

Sans attendre le mois de juin et la vaccination ouverte à tous, les forces de l'ordre et les enseignants pourraient également être prioritaires. En avril, les livraisons de vaccins devraient se multiplier : 12,2 millions de doses sont attendues. Ce rythme devrait s'intensifier jusqu'en juin. Mais pour les vaccins de Moderna, d'AstraZeneca et de Janssen, des retards sont déjà prévus. 3 millions de doses ne seront donc pas livrées à temps. 


Jusqu'à présent, seuls les médecins, les infirmiers et les pharmaciens étaient autorisés à vacciner. Désormais, les dentistes, vétérinaires, infirmiers à domicile, les pompiers et certains étudiants en santé pourront prêter main-forte. "La vaccination va être la clé de la sortie de crise. On voit bien (...) que ça a un vrai impact sur la mortalité, on le voit avec les personnes âgées. Ça a également un vrai impact sur les contaminations, et on le voit par exemple chez les soignants. Il y a, enfin, une dissociation de la courbe des contaminations chez les soignants vaccinés", explique la professeure Karine Lacombe, infectiologue et cheffe de service à l'hôpital Saint-Antoine, à Paris, présente sur le plateau du 20 Heures, mercredi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.