REPLAY. Covid-19 : revivez les annonces d’Emmanuel Macron sur les écoles et la vaccination pour lutter contre l'épidémie

Le président de la République a annoncé, mercredi soir, de nouvelles restrictions pour les semaines à venir, en raison de la flambée de l'épidémie.

Ce qu'il faut savoir

Nouvelle série de mesures. Face à une situation sanitaire dégradée, Emmanuel Macron a pris la parole, mercredi 31 mars, pour faire part de ses arbitrages face à la troisième vague de Covid-19 qui frappe la France. Il s'est exprimé après un conseil de défense.

Ecoles fermées et vacances unifiées. Les crèches, écoles, collèges et lycées seront fermés pendant trois semaines, a annoncé le président. Les vacances scolaires de printemps sont unifiées sur tout le territoire français à partir du 12 avril pour freiner l'épidémie de Covid-19. La semaine du 5 au 12 avril, "les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison", a précisé le président, sauf "pour les enfants des soignants et de quelques autres professions, de même que les enfants en situation de handicap". Elle sera suivie par deux semaines de vacances à partir du 12 avril, pour toutes les zones, avant une rentrée le 26 avril en physique pour les écoles et en distanciel pour les collèges et lycées. Lesquels rouvriront leurs portes le 3 mai.

Des restrictions étendues. Les restrictions en vigueur depuis la mi-mars dans 19 départements vont être étendues à l'ensemble du territoire pour quatre semaines à partir de samedi, a aussi précisé le chef de l'Etat. Ces mesures, déjà en place en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France, comportent la fermeture de certains commerces et l'interdiction de se déplacer à plus de 10 km, a précisé le chef de l'Etat au cours d'une allocation aux Français.

 Jean Castex interviendra au Parlement jeudi. Le Premier ministre prononcera une déclaration qui sera suivie d'un débat et d'un vote devant l'Assemblée nationale et le Sénat. Son intervention portera sur les nouvelles mesures annoncées par Emmanuel Macron mercredi soir. 

 Plus de 5 000 patients "en soins critiques"Le seuil des 5 000 patients "en soins critiques" (réanimation, soins intensifs et soins continus), soit les cas les plus graves, a été dépassé mardi en France, avec 5 072 patients dans ce cas, soit 98 de plus que la veille.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h57 : Les députés LR "ne participeront pas" au vote prévu demain sur l'évolution de la situation sanitaire, a indiqué à l'AFP le président du groupe LR à l'Assemblée nationale Damien Abad. Il dénonce un "piétinement" du parlement. "Nous avons décidé à l'unanimité de ne pas participer au vote car nous n'avons pas à voter sur une décision déjà prise", a-t-il assuré.

23h46 : Bonsoir @Catcat, je me permets de vous répondre rapidement. Lors de son allocution ce soir, Emmanuel Macron a annoncé l'extension des mesures "de freinage" en vigueur dans les 19 départements sous surveillance renforcée à l'ensemble de la France métropolitaine, "dès ce samedi soir et pour quatre semaines". L'Outre-mer n'est pas concernée par cette extension. Et merci pour vos gentils mots.

23h46 : Bonsoir savons nous pour combien de temps ces mesures sont prises? Je n’ai pas entendue de date de fin ou je n’ai pas bien compris..Merci pour votre live bien utile et votre travail pour nous informer et nous soutenir au plus près

23h41 : Emmanuel Macron a annoncé vouloir passer "dans les prochains jours" de 7 000 à 10 000 lits de réanimation afin de faire face à l’afflux de malades graves. "Il ne faut pas que ça soit au détriment de la qualité des soins", a réagi sur franceinfo Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). "On ne peut pas rajouter des lits comme ça à un nombre de personnels fixes", a-t-il expliqué.

23h31 : Bonsoir @Kader et @Agnès, vous n'êtes pas les seuls à vous interroger à ce sujet depuis l'allocution de notre président. Comme a répondu ma collègue Juliette Campion à d'autres lecteurs précédemment, un aller-retour me semble difficile. Selon les propos d'Emmanuel Macron, les déplacements interrégionaux seront interdits pour l'ensemble du territoire à partir de samedi soir. Les seuls déplacements autorisés d'une région à une autre seront pour les Français qui souhaitent "s'isoler" dans la région qu'ils rejoignent.

23h31 : Bonsoir, si on part se mettre au vert le Weekend de Pâques à partir de quand peut-on regagner son domicile ? Le 26/04 ou le 02/05 ?

23h31 : Bonsoir, j avais prévu de partir 5 jours en Bretagne. Est ce toujours possible en me limitant au we de pâques ?

23h22 : Le chef de l’État, qui a annoncé de nouvelles restrictions pour lutter contre le Covid-19, aurait dû "mieux anticiper" la crise sanitaire et prendre des mesures plus tôt, selon la plupart des élus et élues d’opposition interrogés par France Télévisions.




23h17 : Voici quelques chiffres sur les verbalisations données par le ministère de l'Intérieur. Depuis le 15 décembre, sur les un peu plus de 500 000 verbalisations, 480 664 infractions sont relatives aux déplacements, 4 194 à l'ouverture et la fermeture des établissements recevant du public, 14 835 aux rassemblements et réunions interdites, 1 427 aux mesures d'isolements et de mise en quarantaine et 19 525 sont spécifiques (défaut de test PCR, …). Par ailleurs, depuis le 18 mai 2020, il y a eu 295 465 verbalisations pour non port du masque.

23h12 : "Je dirais qu'on a appris au printemps dernier et on fera sans doute mieux en enseignement à distance que ce qu'on a pu faire au printemps dernier."


Interrogée sur franceinfo, Florence Delannoy, secrétaire générale adjointe du SNPDEN, se dit "rassurée" ce soir, après les annonces d’Emmanuel Macron pour "freiner" la troisième vague de l'épidémie. "On est sans doute mieux préparés techniquement puisqu'on a pu, dès la rentrée, recenser les élèves qui n'avaient pas d'ordinateur par exemple", a-t-elle ajouté.

22h57 : "Le taux de positivité (dans le Morbihan), par exemple, est maintenant supérieur à 7%. On est passé de 3,5 ou 4% à 7% en très peu de temps."


La situation se tend partout, Emmanuel Macron l'a rappelé. Les décisions annoncées ce soir sont donc logiques selon François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan. "Quand on prend des mesures plus strictes, il est difficile de les appliquer à une partie du territoire français seulement. Donc, on s'attendait en effet à une généralisation", a-t-il réagi aujourd'hui sur franceinfo.

22h47 : Concernant la vaccination, elle sera élargie à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans le 16 avril, puis à toutes celles de plus de 50 ans le 15 mai, a annoncé Emmanuel Macron lors de son allocution ce soir.




22h55 : Bonsoir @Muriel et @faculté. Concernant les élèves du supérieur, le président de la République lors de son allocution a donné cette information : les étudiants vont pouvoir continuer à se rendre à l'université "pour une journée par semaine". Je suis désolé de ne pouvoir être plus précis, mais c'est tout ce que nous savons à l'heure actuelle.

22h33 : Bonjour, comment ça se passe pour les fac ? on ne comprend pas très bien

22h33 : Bonsoir Avez vous des informations pour les écoles du supérieur ?Merci

22h30 : L'extension des fermetures de commerces à l'ensemble du territoire va faire passer le nombre d'établissements fermés de 90 000 à 150 000. Le coût total des aides et indemnisations aux entreprises passe à 11 milliards d'euros par mois, annonce le ministère de l'Economie.

22h26 : Bonsoir, déjà merci pour vos encouragements car, oui, les questions sont nombreuses ce soir. Je prends le temps de répondre la vôtre : 59 038 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ces dernières 24 heures en France, selon les dernières données publiées par Santé publique France, et 304 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital.

22h22 : Bonsoir FI!Pas de chiffres #COVID_19 ce soir? Je ne les trouve pas sur SPF ni covidtracker... bon courage pour répondre au flot incessant de questions sur le re-re-re-reconfinement. 🙂🙃🙂

22h18 : Dans cette crise sanitaire, il y a les secteurs meurtris, mais il y a aussi ceux qui s'en sortent mieux comme les cuisinistes qui sont débordés depuis un an. "Le premier trimestre bat tous les records au niveau du chiffre d'affaires", explique un gérant de magasin parisien à franceinfo.

22h03 : Bonsoir @Laeti, je ne sais quel métier vous exercez mais le président de la République a insisté sur la systématisation du télétravail. "J'appelle tous les travailleurs et tous les employeurs à y avoir recours, à chaque fois qu'ils le peuvent", a déclaré le chef de l'Etat. Je pense donc que votre projet de déjeuner dans un parc a du plomb dans l'aile. En revanche, si le télétravail est impossible, rien ne vous empêche de déjeuner dans un parc en respectant les gestes barrières évidemment.

22h02 : Bonjour,Est il possible de manger dans un parc près de son lieu de travail ?

22h17 : Bonsoir @mel, vous trouverez sur le site service-public.fr la liste des établissements qui restent ouverts et ceux qui doivent fermer dans les départements qui n'étaient pas encore concernés. La mesure a été étendue à tout le territoire par Emmanuel Macron ce soir pour lutter contre l'épidémie. Vous trouverez aussi des réponses dans ce reportage du 13 heures de France 2.

21h50 : Où peut-on trouver la liste des commerces non essentiel? Merci

21h47 : Je vous laisse avec Benoît Jourdain qui va tenter de vous répondre au mieux. Beaucoup de questions sont encore sans réponse ce soir. En attendant d'éventuelles de précisions du gouvernement, voici ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron.

21h46 : Bonsoir : vous êtes extrêmement nombreux – et c'est bien normal - à nous demander ce qu'il en est pour les assistantes maternelles. Aucune information n'a été communiquée sur le sujet ce soir. Dès que nous en saurons plus, nous vous le ferons savoir. Désolée de ne pas pouvoir vous en dire plus.

21h41 : Bonsoir. Quid des assistantes maternelles ? Vu que les crèches ferment, auront-elles le droit d'accueillir les enfants ? Merci

21h39 : Bonsoir @Kval, les mesures de freinage en place à partir de samedi soir sur tout le territoire métropolitain (limitation des déplacements, couvre-feu et fermetures des commerces non-essentiels) dureront "quatre semaines", a annoncé Emmanuel Macron.

21h38 : Une autre question : combien de temps devraient durer les restrictions (déplacements, fermetures ...) ?

21h25 : Pour mieux comprendre le calendrier scolaire des prochaines semaines, regardez la séquence de l'allocution présidentielle.