Covid-19 : après une accalmie, le nombre de cas positifs est en nette augmentation

Publié
Covid-19 : après une accalmie, le nombre de cas positifs est en nette augmentation
FRANCE 3
Article rédigé par
S. Ricottier, F. Leroy, N. Rapuc-Mulac, L. Perot, D. Albrand, E. Fromentin - France 3
France Télévisions

La septième vague de Covid-19 s'accélère. Les contaminations sont en forte hausse, notamment en raison de la propagation de variants d'Omicron particulièrement contagieux.

Dans un laboratoire de Grenoble (Isère), une dizaine de dépistages a déjà été réalisée depuis le début de la journée, mercredi 29 juin. Le plus souvent, les tests sont demandés par des patients symptomatiques. Après une longue accalmie, le Covid-19 a repris ses droits en Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux d'incidence a été multiplié par quatre en un mois. "On a fermé certaines plages horaires les semaines d'avant parce que c'était beaucoup plus calme. Mais là, on ouvre à la demande des patients et au nombre de personnes qui ont des symptômes", explique Stacy Boutault, infirmière chez Eurofins Crolles.

La gravité de la septième vague dépend de la quatrième dose

Par crainte du virus, certains ont retrouvé le réflexe des gestes barrières et décidé de remettre un masque. Dans toute la France, près de 150 000 nouveaux cas positifs ont été enregistrés mardi 28 juin. Alors, ceux qui le peuvent se dépêchent d'aller faire leur deuxième dose de rappel. En revanche, dans un centre de vaccination d'Orléans (Loiret), les candidats ne se bousculent pas. Pourtant, la gravité de la septième vague pourrait dépendre de cette quatrième dose. Dans les hôpitaux, on enregistre une légère augmentation de l'occupation des lits dans toute la France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.