Coronavirus : un Français sur deux se méfie du futur vaccin anti-Covid

La recherche scientifique progresse à grand pas concernant un vaccin contre la Covid-19. Mais le doute persiste en France à la mi-novembre, puisqu'un Français sur deux seulement souhaiterait se faire vacciner.

France 2

En attendant le vaccin anti-Covid, celui contre la grippe saisonnière rencontre un franc succès. Dans une pharmacie parisienne, Patrick Sitbon, le pharmacien n’arrive plus à satisfaire la demande et ce, depuis déjà plusieurs jours. “Tous les jours, une trentaine de personnes nous demande des vaccins contre la grippe. Concrètement, nous n’en avons plus aujourd’hui, on est en rupture”, confie-t-il.

50 % des sondés répondent oui, et 50 % non

Le vaccin contre la grippe est plébiscité. Le futur vaccin anti-Covid rencontrera-t-il le même succès ? Un récent sondage témoigne d’une certaine méfiance. À la question : "si un vaccin était prochainement déployé, vous feriez-vous vacciner ?", 50 % des sondés seulement répondent oui. Certains seraient toutefois prêts à se faire vacciner dès aujourd’hui, en dépit du manque de perspective sur ce vaccin. Mais cela pourrait ne pas être suffisant : si une part trop importante de la population venait à refuser les injections, le vaccin n’aurait aucun impact en matière de santé publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soignant réalise une injection dans un hôpital d\'Ankara (Turquie) dans le cadre de la troisième phase d\'essais pour le vaccin contre le Covid-19 mis au point par les laboratoires Pfizer et BioNTech, le 27 octobre 2020. 
Un soignant réalise une injection dans un hôpital d'Ankara (Turquie) dans le cadre de la troisième phase d'essais pour le vaccin contre le Covid-19 mis au point par les laboratoires Pfizer et BioNTech, le 27 octobre 2020.  (DOGUKAN KESKINKILIC / ANADOLU AGENCY / AFP)