Contrats de vaccins : les Verts européens veulent "envoyer la Commission devant la Cour de justice pour l'absence de transparence", affirme Yannick Jadot

Publié
Article rédigé par
Radio France

Pour l'eurodéputé EELV, "il n'est pas acceptable que les citoyens européens ne sachent pas" les détails des contrats conclus entre les laboratoires et l'UE.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen défend, mercredi 10 février, devant le Parlement européen sa stratégie vaccinale contre le Covid-19. "Nous allons l'interpeller. C'est le groupe des Verts au Parlement européen qui va envoyer la Commission devant la Cour de justice pour l'absence de transparence sur les contrats", a déclaré mercredi sur franceinfo Yannick Jadot, eurodéputé EELV.

"Il n'est pas acceptable que les citoyens européens ne sachent pas le prix, les évaluations qui ont été faites, les délais de fournitures des vaccins, détaille Yannick Jadot. Ces contrats sont à moitié biffés, toutes les données sensibles sont biffées, vous ne pouvez pas les voir. On ne sait pas quels essais ont été effectivement réalisés, on ne connaît même pas l'organisation industrielle des vaccins."

"Nous demandons la licence obligatoire"

Les Verts ont fait "de nombreuses demandes" pour avoir ces informations, explique Yannick Jadot. Faute de réponse, "nous voulons que la Cour de justice européenne impose à la Commission européenne de rendre public tous ces contrats", poursuit l'eurodéputé."Nous demandons la mise en place de la licence obligatoire, c'est dans la loi française, et les lois internationales, explique-t-il. C'est l'idée qu'on paie pour la recherche extraordinaire qui a été réalisée, mais nous récupérons les brevets pour massifier la production et donc la vaccination."

La vaccination est le seul moyen de "sortie de cette crise" explique Yannick Jadot, et "les laboratoires sont en train de faire des milliards et des milliards sur ces vaccins". Pour le député européen, "ils ont inventé ces vaccins, il est normal qu'ils soient récompensés, mais à un moment donné il faut que la formule devienne accessible pour vacciner plus vite en Europe et dans le monde."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.