Vaccin contre le coronavirus : "Ce ne sera pas en 2020 et si c'est en 2021, ce sera juste un exploit" prévient l'Institut Pasteur

Le Dr Bruno Hoen, directeur de la recherche médicale à l’Institut Pasteur, est revenu sur franceinfo sur les progrés de deux projets de vaccins, l'un chinois et l'autre britannique.

Un opérateur de laboratoire à l\'Institut Pasteur, à Paris, le 28 janvier 2020.
Un opérateur de laboratoire à l'Institut Pasteur, à Paris, le 28 janvier 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le Dr Bruno Hoen, directeur de la recherche médicale à l’Institut Pasteur, a fait le point, lundi 20 juillet sur franceinfo, sur l'avancée annoncée de deux projets de vaccins. "Il s'agit de deux essais dits de phase 2, c'est à dire évaluant la sécurité et la réponse immunitaire de deux vaccins qui sont assez comparables dans leur construction, il s'agit de deux vaccins viraux."

Deux projets de vaccins bientôt à l'essai

"Ces deux essais montrent que d'une part, les deux vaccins sont bien tolérés. Il n'y a aucun effet indésirable grave et que d'autre part, il y a une réponse immunitaire. Ça ne veut pas dire pour le moment que ces vaccins vont être protecteurs. On attend pour cela la réalisation des essais de phase 3 qui permettront de répondre à cette question", a précisé l'épidémiologiste.

"On a quelques arguments pour penser qu'il y a de bonnes chances que ce soit protecteur parce que les anticorps qui sont qui sont identifiés chez les sujets vaccinés sont des anticorps qui, pour beaucoup d'entre eux, ont des capacités de neutralisation du virus. Ce qui laisse un bon espoir." Les essais vont commencer de manière immédiate, "dans des zones où le virus circule", a indiqué le spécialiste.

"Le modèle prévu pour le développement mis à disposition de ces vaccins, une fois qu'on aura identifié un, et j'espère, plusieurs vaccins efficaces, ce sera un financement par par un fonds, un Fonds international", explique Bruno Hoen alors qu'une course entre laboratoires semble se conduire. "Il faudra choisir parmi les vaccins efficaces, ceux qui seront les plus faciles à produire en grande quantité et à faible coût." Une chose est sûre : un vaccin mis à disposition du grand public, ce n'est pas pour tout de suite. "Ce ne sera pas en 2020 et si c'est en 2021, ce sera juste un exploit."