"Un irresponsable n'est plus un citoyen" : cette autre phrase de Macron sur les non-vaccinés qui choque

Dans son entretien avec les lecteurs du "Parisien", le président de la République a assumé sa volonté d'"emmerder" les non-vaccinés, dans une déclaration très remarquée. Une autre phrase, sur leur citoyenneté, fait également réagir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 9 décembre 2021 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

C'est l'autre petite phrase, moins remarquée, mais tout aussi polémique. Dans son entretien avec les lecteurs du Parisien, publié mardi 4 janvier, le président de la République n'a pas seulement assumé son "envie" "d'emmerder les Français". Il a aussi estimé que les personnes non vaccinées étaient "irresponsables". "Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen", a-t-il déclaré.

>> Pass vaccinal et Covid-19 : les dernières informations dans notre Direct

Même si elle a été moins remarquée, cette déclaration a également suscité un cortège de réactions outrées. "Après la déchéance de nationalité, la déchéance de citoyenneté", a réagi la député La France insoumise Clémentine Autain sur Twitter.

Eric Ciotti, conseiller de la candidate Les Républicains Valérie Pécresse, a dressé lui une comparaison avec la déchéance de nationalité pour les terroristes, débattue en 2016 sous François Hollande. "En 2016, Emmanuel Macron avait refusé la déchéance de nationalité pour les terroristes islamistes en se basant sur le fait que tout le monde est citoyen. Là, les non-vaccinés seraient plus dangereux que des terroristes", a-t-il déclaré sur France Inter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.