Seine-et-Marne : les deux personnes accusées de vente de masques et de tests pour le Covid-19 ont été relaxées

Les policiers avaient saisi 7 050 masques et 25 tests sérologiques. Les deux suspects avaient expliqué avoir, en plus, commandé en Allemagne 100 000 masques.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les deux suspects avaient expliqué avoir commandé en Allemagne 100 000 masques pour une valeur de 57 000 euros. (LIONEL LE SAUX / MAXPPP)

Deux personnes jugées en comparution immédiate pour recel de vol et refus de déférer à une réquisition ordonnée dans une circonscription où l'état d'urgence est déclaré, ont été relaxées lundi 20 avril, dans l'après-midi, au tribunal correctionnel de Meaux. Elle étaient accusées d'avoir tenté de vendre des masques de protection contre le coronavirus ainsi que des tests sérologiques de dépistage du Covid-19.

Les deux prévenus ont été interpellés dimanche 19 avril. Les policiers avaient saisi 7 050 masques et 25 tests sérologiques. Les deux suspects avaient expliqué avoir, en plus, commandé en Allemagne 100 000 masques pour une valeur de 57 000 euros ainsi que 1 000 tests pour 13 900 euros, selon une source proche du dossier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.