Secteur aérien : les prix s’envolent, plombés par l’inflation et la hausse des prix de l’énergie

Publié Mis à jour
Secteur aérien : les prix s’envolent, impactés par l’inflation et la hausse des prix de l’énergie
France 3
Article rédigé par
C. de la Guérivière, A. Gaucher, F. Dairaux, Martinique La 1ère, M. Kassou - France 3
France Télévisions

Les prix du billet d'avion pour nos territoires ultramarins s’envolent, de près de 14 %. La hausse est encore plus marquée pour La Réunion. En cause, le prix du kérosène et la reprise du secteur aérien impacté directement par la crise sanitaire. 

Des billets d’avion dont les prix s’envolent. À Orly (Val-de-Marne), samedi 23 avril dans la matinée, des vacanciers en partance vers la Guadeloupe ne cachent pas leur exaspération face aux tarifs. En un an, les prix des vols au départ de la France vers l’étranger ont augmenté en moyenne de 6,1 % et de + 13, 5 % pour les vols vers l’Outre-mer. À La Réunion, où la hausse des tarifs est la plus élevée, plus de 30 %, les voyageurs ont du mal à comprendre. "Quand on a des enfants en Métropole, c’est inadmissible", juge une femme.   

"La hausse des prix pourrait continuer"   

Les compagnies aériennes se justifient par le contexte d’inflation et la hausse des prix de l’énergie liés à la guerre en Ukraine. C’est particulièrement vrai pour les Outre-mer, selon Arnaud Aymé, spécialiste transports pour SIA Partners. "Au départ de l’Outre-mer, il y a essentiellement des destinations long-courrier, or la part du kérosène en coût total d’un vol (…) représente jusqu’à la moitié du coût total du vol", explique-t-il. Même en écartant le coût du carburant, la hausse des prix pourrait continuer, car après deux ans de crise sanitaire, les compagnies ont aussi besoin de se refaire une santé financière. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.